Pseudotropheus demasoni

pseudotropheus_demasoni

Photo source

Cichlidé endémique du nord de Malawi, autour des petits îlots de Pombo Rocks et Ndumbi Rocks en Tanzanie, Afrique.

Son habitat naturel..

Il vit principalement en zone rocheuse et souvent dans des eaux peu profondes autour de la cime des rochers. Il est rarement vu en eau libre.

Pombo Rockspombo rocks

Description

Petit m’buna de 5 à 6 cm
Un poisson difficile à repérer le sexe, en effet les mâles et les femelles ont une coloration identique ainsi que leurs motifs.
Cependant, les mâles adultes ont tendance à être légèrement plus grand.
La meilleure façon de connaitre leur sexe est en observant leur comportement. Les mâles sont plus territoriaux et agressifs que les femelles.

C’est un m’buna nain qui fut décrit seulement en 1994. Il n’est pas recommandé pour les débutants en raison de sa nature pugnace. Il est d’ailleurs reconnu pour être l’un des plus agressifs et territoriaux m’buna.
Il présente certains traits comportementaux très divertissant, préférant épouser les surfaces rocheuses beaucoup plus que la plupart des m’bunas.
On pourra souvent le voir nager sur le côté ou à l’envers car il explore les grottes et les crevasses.
Comme les autres membres du genre, il possède des dents prémolaires plates qui sont conçues pour gratter les algues et d’autres organismes à la surface des roches.

Maintenance

Volume minimal du bac : 250 litres
Température entre 24 et 28 degrés
pH entre 7,6 et 8,8
GH entre 10 et 25
Il peut être maintenu avec des colocataires d’autres petites espèces herbivores du Malawi tels que Labidochromis spp; Cynotilapia spp; Lodotropheus spp…
Un mâle doit être mis avec plusieurs femelles pour éviter les soucis de harcèlement. Il n’hésite pas à attaquer sa propre espèce.

Le décor du bac sera surtout composé de pierres empilées jusque la surface.
Attention de bien poser les pierres avant d’y mettre le sable pour éviter tout éboulement !

Alimentation

Les Pseudotropheus demasoni sont des herbivores. Il est donc important de veiller à leur fournir une nourriture en paillette végétales. En effet, les herbivores supportent mal les nourritures en granulés qui sont souvent trop riches en protéines.
On peut également leur apporter en supplément de la spiruline, des épinards blanchis, du nori

Reproduction

La reproduction a lieu entre les pierres du décor. Les mâles arborant leurs plus jolies couleurs, attirent les femelles gravides en dansant devant ces dernières.
La femelle dépose quelques ovules au sol qui sont immédiatement fécondées par le mâle suivant une position en T.
Tout en tournant elle reprend les oeufs en bouche. L’incubation dure une quinzaine de jour.
Les petits sont ensuite crachés entre les pierres et mesurent environ 5 mm de long. La croissance est rapide. Ils feront 4 cm en 6 mois.

©Texte :  AQUA débutant

Ophthalmotilapia ventralis

ophthalmotilapia_ventralis_1

Photo source

Cichlidé endémique du Lac Tanganyika, appartenant et identifié à la même sous-famille (Pseudocrenilabrinés) que le genre Cyathopharynx.
Appelé communément le Cichlidé à palette.

Habitat naturel..

On le retrouve à travers la majorité des côtes du lac.
Cette espèce habite les rivages rocheux en eau peu profonde, généralement à des profondeurs de moins de 5 mètres. On peut le voir juste à côté des pentes rocheuses se nourrissant de plancton dans les eaux libres.

Description

Il en existe plus de 20 formes de couleur, trop nombreuses pour être énumérées ici. Évidemment, elles ne doivent pas être mélangées dans des aquariums car elles s’hybrident librement.
Adulte, le mâle mesure 15 cm environ et la femelle 12 cm environ.
Les poissons mâles sont plus grands et plus colorés avec des ailettes plus longues que chez les femelles, en particulier les ventrales nageoires.

Relativement paisible mais territorial lors de la ponte. Ne le gardez pas avec des m’bunas ou similaires. Les espèces Cyprichromis, Altolamprologus et Julidochromis font de bons colocataires.
Les mâles doivent toujours avoir un harem de plusieurs femelles dans un bac de très grand volume, sinon il vaut mieux maintenir uniquement un seul mâle, car entre mâles ils sont très agressifs.

Maintenance

A partir d’un volume de 250 litres.

L’ aquarium doit contenir des tas de roches epars, disposés pour former des grottes mais aussi afin de laisser de grandes zones d’eau libre que O. ventralis est nécessaire d’avoir étant donné sa taille.
Un sable de Loire et une bonne filtration biologique sont indispensables. Cette espèce n’endommage pas la végétation, les plantes peuvent être utilisées mais ne sont pas indispensables. Si les plantes sont utilisées, sélectionnez-les pour une eau dure comme par exemple des Anubias ou Vallisneria.

Température de 23 à 27 degrés
pH de 8 à 9
GH de 7 à 25

Alimentation

Il accepte la plupart des aliments (attention, les variétés riches en protéines doivent être évitées). S’assurer que le poisson reçoivent une matière végétale, comme par exemple : des épinards pochés, de la sipiruline, de la salade pochée, etc..

Reproduction

C’est un incubateur buccal.
le mâle va creuser un cratère (l’endroit du frai) dans le substrat. ils peuvent également transporter du sable vers des sites plus élevés sur des surfaces rocheuses plates et construire là leurs, si ceux-ci sont mis à disposition.

Le poisson mâle va afficher autour de ses élus, l’endroit du frai qu’il a creusé. Les couleurs de sa robe seront intenses et tentera de séduire les femelles pour s’accoupler avec lui.
Attention toutefois, il peut être très agressif dans ses activités et c’est pour dissiper cette agression, que cette espèce devrait être uniquement en harem.
Quand une femelle est prête, elle va aborder l’endroit du frai et pondre ses oeufs là-bas, juste après, elle les prend immédiatement pour les mettre dans sa bouche.
Le poisson mâle triche pour fertiliser les oeufs : il montre des structures en forme d’oeufs jaunâtre (ses pallettes) à la fin de ses longues nageoires ventrales à même le sable; la femelle est attirée par ces derniers. Quand elle essaie de les ajouter à la couvée dans sa bouche, elle reçoit effectivement le sperme du mâle, la fertilisation des œufs est ainsi faite.

La femelle porte les oeufs pour 3 à 4 semaines avant de les relâcher en nage libre.
Elle ne mange pas pendant cette période et peut être facilement repérée par sa bouche distendue. Si une femelle est trop stressée, elle peut cracher la couvée prématurément ou même la manger.
Il est également intéressant de noter que si une femelle est loin de sa colonie pendant trop longtemps (par exemple, placer dans un autre bac pour frayer ou autre déplacement), elle risque de perdre sa position dans la hiérarchie du groupe quand elle reviendra.

Dans la nature les grands mâles dominants ne construisent plus de nids, tandis que les mâles et les femelles sous-dominantes le fond ensemble. Les territoires de ces poissons dominants peuvent mesurer plusieurs mètres de diamètre…

© Textes AQUA débutant

Le Sciaenochromis fryeri

sciaenochromis_fryer

Endémique du lac Malawi, c’est un cichlidé Africain.
Il vit parmi les parties rocheuses de la côte et les zones intermédiaires de sable y compris les îlots et les récifs distants à des profondeurs d’eau allant jusqu’à 25 m. La ponte a lieu en général sous des roches.

Vers l’âge de un an le mâle deviendra d’un bleu électrique tandis que la femelle restera grise.
Attention à ne pas confondre avec un Aulonocara mâle 

L’espèce mesure jusque 20 cm parfois et a besoin d’un volume de 300 litres minimum pour un trio (un mâle et deux femelles).
La femelle va mesurer un peu moins que le mâle, 16 cm environ.

Maintenance

Température de 24 à 28 degrés
pH: 7.6 à 8.8
GH de 8 à 15°
Vit 10 ans environ dans de bonnes conditions

Il faudra former des sortes de cavernes en utilisant des piles de rocaille dans une grande partie de l’aquarium, laissant quelques zones ouvertes à la baignade. Un sol en sable est recommandé.
Un seul mâle pour plusieurs femelles dans le bac afin d’éviter le harcèlement du mâle envers les femelles. Dans un bac de 300 litres ne jamais mettre plus d’un seul mâle.

Évitez de le maintenir avec d’autres poissons agressifs ou trop vifs. Il sera parfait avec des poisson calmes comme
Cyrtocara moorii, AulonocaraLabidochromis caeruleusCopadichromis.

Nourriture

il faudra le nourrir avec un un régime alimentaire varié d’aliments vivants, congelés et séchés.

Reproduction 

Facile, L’incubation se fait dans la bouche de la femelle.
Le mâle attire les femelles gravides dans une zone de son territoire qu’il a spécialement aménagée.
La reproduction a alors lieu et les oeufs seront alors fécondés, la femelle les garde dans sa bouche pendant environ 3 semaines.
Il est possible de nourrir les jeunes avec les nourritures habituelles. Les jeunes afin de survivre devront être isolés, car en bac communautaire ils serviront de nourritures aux habitants, en effet ceux-ci ne sont pas peureux et ne se cacheront pas des prédateurs qui n’auront aucun mal à s’en délecter.

©Texte : framboizz pour AQUA débutant

Néolamprologus Sexfasciatus

031

Cichlidé africain endémique du lac Tanganyika.

Habitat naturel:

Espèce vivant au sud du lac en Tanzanie et au Zaïre pour la forme jaune,cependant, cette dernière est légèrement différente de celle de Tanzanie. La troisième forme existante, qui est à dominante bleue, se situe en Zambie.

Description:

Poisson peu commun dans le milieu aquariophile, il est pourtant doté de belles couleurs et présente une belle forme.
Comme son nom l’indique, il possède 6 barres noires verticales.
Le mâle mesure environ 17 cm à la taille adulte et la femelle 15 cm.

036

Maintenance

Température de 22°à 28° maxi, bien faire attention de ne pas dépasser les 28°C sinon cela peut lui être fatal.
Un ph de 8 à 9,5 ( 8,5 pour la reproduction mais celle-ci est très difficile en aquarium.)
Un gh de 10 et un kh de 15 sont de bonnes conditions pour les maintenir.

Ils ont besoin d’une eau assez dure et alcaline, un bac bien empierré est à prévoir avec beaucoup de grottes et de cachettes.
On pourra alors y ajouter des Anubias et Vallisnérias au décor car cette espèce ne mange pas les plantes.
Pour ma part je maintiens un trio dans 260 litres, mais l’idéal pour eux est à partir de 400 litres.
En aquarium c’est un poisson peu agressif, mais il sait quand même bien se faire respecter.
Il ne faut donc pas le faire cohabiter avec une espèce moins agressive que lui.
Les combats intraspécifiques sont assez fréquents et finissent souvent en prise de bec.

DSC03359

Nourriture

Dans son milieu naturel il est censé se nourrir d’escargots, par-contre en aquarium, je les nourris d’épinards, de granulés et d’artémias congelés en variant chaque jour la nourriture.

©Texte et photos Alex53 pour AQUA débutant