Killi Fundulopanchax Gardneri Nigerianus

Fundulopanchax gardneri nigerianus P82 pair (3)

 

Habitat naturel…

Sud du Nigeria, Ouest du Cameroun.
Dans les eaux des savanes et des forêts vierges.
L’environnement naturel de ce poisson sont les ruisseaux, les mares et les étangs situés à la fois dans la forêt et les prairies.
Les sols de savane sont très variés : sols ferrugineux rouges avec des oxydes de fer et du manganèse ; les sols à horizon de concrétionnement avec une cuirasse en profondeur, qui peut réapparaître en cas d’érosion et qui donne le bowal ; les sols noirs où la matière organique est mélangée à l’argile là où le drainage est médiocre (en particulier dans le Dekkan indien).

Description

Le mâle mesure 6 cm tout comme la femelle
Les sujets adultes et les mâles sont très beaux avec des taches rouges disséminées sur une étendue de bleu-ciel. Les ailettes sont de couleur bleu orné de rayures rouge et une bordure jaune. La femelle Fundulopanchax gardneri nigerianus est d’une coloration brun terne avec des taches brun foncé et un ventre plutôt pâle. Les femelles sont généralement plus petite et plus large que le mâle.

Maintenance

A partir de 20 litres pour un seul couple sachant que 30 litres serait mieux

Imitant son type d’habitat naturel dans l’aquarium signifie garder l’eau légèrement acide (pH soit légèrement inférieur à 7) et la température dans la gamme de 23-26 degrés.
Une pompe à air peut être rajouter afin de maintenir le niveau d’oxygène vers la surface.
Un aquarium bien planté est recommandé.

Nourriture

Fournir à vos poissons une alimentation variée et nutritive qui contient de la nourriture vivante ainsi que de la nourriture en flocons de haute qualité.
Une alimentation en plus tels que les crevettes de saumure, semble provoquer plus de pontes.

Reproduction

Pour reproduire cette espèce il faudra un autre bac avec de la tourbe en tant que substrat .
Le processus d’élevage pour ces Killies est très différent de la plupart des autres.
La tourbe et les oeufs peuvent être retirés de la cuve et placés dans un récipient en plastique sans eau mais juste maintenir humide (la tourbe et les oeufs).
Laisser à température ambiante pendant 3 semaines.
Une fois que le processus est terminé ajouter de l’eau du bac pour faire éclore les oeufs.

©Texte : framboizz pour AQUA débutant

Killi Cynolebias Boitonei

Cynolebias Boitonei
Simpsonichthys boitonei

Cynolebias_Boitonei

Son habitat naturel..

On retrouve l’espèce dans les marécages temporaires à certaines saisons, et asséchés à d’autres, surtout à Campo Umido et Mata de Galeria, dans le Cerrado au centre du Brésil.

Un marécage de Mata de Galeria et une zone humide de Campo Umido

 

Description

C’est un poisson haut en couleurs. il fait partie de la famille des Cyprinodontidés. C’est un killi..

Les mâles ont les nageoires bien développées sur une base brune foncée ou brune rougeâtre avec des traits et points lumineux bleu ciel irisé.
L’arrière du corps et les nageoires ont des petits points bleus bien alignés. La nageoire caudale est ourlée d’un liseré bleu ciel irisé et de rayures bleues en forme d’éventail. La nageoire dorsale et anale ont le même liseré, une large bande de brun foncé, soulignée de bleu irisé. Sur les pectorales on retrouve un fond incolore avec de fines rayures bleues.
Les femelles ont le corps et les nageoires grises/rosées avec des bandes verticales et une ou deux taches noires sur le flanc.
Il mesure adulte, 4/5 cm pour le mâle et 3/4 pour la femelle.

Deux variétés peuvent être trouvées de la même espèce, ceux qui ont des nageoires pectorales, et ceux qui n’ont pas, sachez toutefois, que ce n’est pas un défaut.

Maintenance

On dit que ce poisson peut se maintenir à partir d’un volume 15 litres pour un mâle et deux femelles, il nettement préférable de le maintenir à 20 litres tout de même si c’est possible.
Température de 18 à 28 degrés (idéal entre 22 et 23 degrés)
pH entre 6 et 7
GH entre 6 et 8
Il va vivre environ une année pas beaucoup plus.

Le bac idéal pour cette espèce sera composé avec des pierres, des plantes et une racine.
On y retrouve comme plantes de la Microsorium, des Anubias et de la mousse de Java.
La Lumière sera plutôt tamisée et évidemment il faudra mettre de la tourbe, soit sur une épaisseur de 3 cm sur tout le sol du bac, soit dans un récipient assez large et ouvert placé dans le bac même. (pour la reproduction)

Nourriture

Vivant ou congelé uniquement.
Vers de vase, daphnies, grindals, artémias etc..

Reproduction

Chaque femelle pond 1 à 3 oeufs chaque jour qu’elle va enfouir dans de la tourbe. Les oeufs ne se développent que si ils subissent une période d’assèchement.
A l’aide d’une épuisette vous pourrez alors récolter la tourbe contenant les oeufs. Bien essorer dans un linge pour en faire sortir le maximum d’eau et ensuite il faudra mettre ça dans un sac en plastique ou encore dans un récipient étanche dans une pièce à 18 ou 20 degrés.
Une fois qu’ils seront prêts à éclore, les oeufs présentent une couleur plutôt foncé, pratiquement noire, avec un aspect un peu brillant.
Ceci demande entre 1 et 6 mois, le plus souvent entre 6 et 8 semaines c’est suffisant.
Il faudra alors remettre la tourbe contenant les oeufs dans de l’eau.
Les oeufs éclosent généralement dans les 36 heures qui suivent, pour donner naissance aux alvins. Mais c’est pas fini, hé non !

Il faudra encore remettre la tourbe au sec, car il reste certainement des oeufs non éclos et recommencer la même opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’oeufs non éclos dans la tourbe.
Pour nourrir les alvins il faudra dans un premier temps donner des nauplies d’artémia.

Magnifique killi, assez rare à trouver en magasin tout de même, facilement trouvable dans les bourses, sinon commandez-le dans votre magasin d’aquariophilie si il vous plait bien.

Texte : framboizz pour AQUA débutant

Nothobranchius Rachovii

rachovii

PeterM4

Le killi africain Nothobranchius, rachovii est très coloré, il vit un an pas plus, mais il est très facile à maintenir et reproduire..

Son Habitat naturel..

Originaire principalement du Mozambique et République d’Afrique du Sud, il occupe principalement des mares temporaires plus ou moins profondes et parfois encombrées de végétations chargées en matières organiques, quand les troupeaux de bétails sont sur place.

mozambique-tropicales

Nico Smit

Description

De taille petite, 5 à 6 cm pour les mâles et 4,5 à 5 cm pour les femelles.
Sa robe est orangée, tachetée de turquoise avec une nageoire caudale qui présente des bandes rouges, oranges, turquoises et noires.
Le mâle Nothorbranchius rachovii possède une ligne noire au bout de sa nageoire caudale.
Attention il est très sensible à l’Oodinium et afin d’éviter cette maladie on rajoutera entre 0,5 et 1 cuillère à soupe de sel de Guérande (du sel non iodé uniquement) pour 4 litres d’eau net dans l’aquarium.

Maintenance

Température de 20 à 24 degrés
GH de 4 à 6
pH de 6 à 7,5

Un poisson très territorial et donc à conserver uniquement en bac spécifique.
Pour un couple, il est possible de le garder dans un volume de 10 litres.
Pour 6/8 spécimens on les mettra dans au moins 30 litres voir plus.

Alimentation

Ce sont de bons mangeurs, ils ne supportent pas bien le jeûne. Ils s’adaptent facilement à la nourriture congelée et sèche.
L’idéal étant de fournir aussi du vivant également si c’est possible, mais surtout, de bien varier la nourriture qui est un gage de reproduction, de bonne santé et de jolies couleurs.

Reproduction

On placera de la tourbe ou de la fibre de coco broyée dans un récipient dans le bac sur au moins 2 à 3 cm d’épaisseur.
La température sera de 24 à 25 degrés avec une légère filtration.
Le killi Nothobranchius rachovii, enfouit ses oeufs dans la tourbe. Les oeufs doivent être récoltés et seront conservés dans de la tourbe légèrement humide pendant 6 à 8 mois avant d’être immergés.

©Texte : AQUA débutant

Killi Aphyosemion Australe (Cap Lopez)

Joli petit poisson d’origine africaine. On le croise au Delta du Gabon, au Congo ainsi qu’au Cameroun et Angola.
Il vit à son état naturel, dans des marres ou ruisseaux d’eaux douces plutôt boueuses et pleines de feuilles mortes et donc pauvres en oxygène.

killi m

Source photo : Andreas Werth

Il fait partie de la famille des Nothobranchiidae.
Le Cap Lopez est le killi le plus courant en aquariophilie de par sa beauté et sa facilité d’élevage.

Le mâle est en général plus coloré que la femelle, mais il a aussi des couleurs variables selon ses origines et aussi selon les sélections d’élevages, mais toujours avec des nageoires en forme de lyre pour sa caudale.

La femelle est nettement moins colorée que le mâle et tire plutôt sur le brun clair pour l’ensemble de sa robe et quelques points rouges. Ses nageoires sont très arrondies.

Maintenance

Il est assez simple de maintenir des killies Cap Lopez en aquariophilie.
Un volume de 10 litres pour un couple ou 20 litres pour un trio (un mâle et deux femelles).
Le sol de votre bac nano sera plutôt sombre, il faudra également prévoir beaucoup de cachettes et votre nano devra être densément planté.
Un changement régulier d’eau de l’ordre de 20 à 30% par semaine est nécessaire.
On peut filtrer sur tourbe, la mousse de java est également très appréciée par les killies et sert aussi de support de ponte.
Il est possible également de rajouter une feuille de chêne dans l’aquarium ou une feuille de Catappa.

Les amateurs diront qu’il n’est pas nécessaire de mettre un thermoplongeur, ni de filtre dans une pièce chauffée et en changeant l’eau toutes les deux semaines.
Je ne conseillerais pas cette méthode pour un débutant en aquariophilie, car il faut être très vigilant et régulier dans ce cas.

Nous ne conseillons pas de maintenir ces poissons en bac communautaire, car les poissons assez vifs risqueraient de fortement les gêner. Il vaut mieux les maintenir dans un bac spécifique où ils seront la seule espèce.
Ne pas rajouter non plus de crevettes qui pourraient alors, servir de repas à nos amis Cap Lopez.
Le bac dans lequel vous allez les maintenir, devra absolument être couvert car ils sont de très bons sauteurs si jamais le bac ne l’est pas, vous risqueriez de les retrouver morts sur votre sol.
pH de 6 à 7
GH de 5 à 10
Température de 18 à 23 degrés (23 à 25 degrés pour la reproduction), sinon en permanence 20 degrés est tout à fait correct pour les maintenir.

Nourriture

Le killi Cap Lopez peut être nourri avec du congelé (artémias, vers rouges, vers de terreau coupés etc..)
Il affectionne aussi les petites proies vivantes..
Certains aquariophiles ont réussi à leur faire manger de la nourriture sèche, mais il sera toujours mieux nourri avec la nourriture vivante ou congelée.
Ils est important de les nourrir de temps à autres avec des vers rouges.

Reproduction

Utilisez un mop ou de la mousse de java.
On remarque une parade nuptiale, et les killies Cap Lopez vont commencer par pondre pendant plusieurs jours.
Leurs oeufs sont sont assez costauds, ils sont entourés d’une sorte de carapace dure ce qui permet de les transporter pour les mettre dans un autre bac par exemple.
Les oeufs vont éclore environ deux semaines après, et les alvins sont dépourvus de sac vitellin, il est donc indispensable de les nourrir de suite avec des nauplies d’artémias par exemple.

killies mf

Source photo : Andreas Werth

 

Parfait pour les petits volumes comme le bac nano, le « Cap Lopez » fait toujours son effet…

Tétraodon Nain « Carinotetraodon Travancoricus »

Le Tétraodon Nain
Carinotetraodon travancoricus

Carinotetraodon-travancoricus

Sa petite taille et ses exigences, en font un candidat pour un nano aquarium à partir de 30 litres, si on le maintien en couple uniquement.
Originaire de l’inde, le tétraodon nain se retrouve de plus en plus dans les magasins spécialisés en aquariophilie.
Pour l’instant encore en sauvage uniquement prélevé dans la nature.

Ce petit tétraodon de 3 cm à l’âge adulte possède une robe de fond couleur or et surmontée de marbrures noires aux reflets vert bleuté.

La femelle —> Robe de couleur plus fade que celle du mâle, elle a le ventre blanc
Le mâle —> Fond or avec des tâches aux reflets verdâtre et un ventre orangé

Carino veut dire en forme de quille, car il possède la capacité de se gonfler pour se défendre de tout prédateur qui l’attaquerait.
Il n’a donc pas d’écailles et sa peau est extensible. Il a également la capacité étonnante de pouvoir bouger ses yeux indépendamment l’un de l’autre

Il dépasse rarement les cinq années de vie.
La température du bac sera de 25c°à 28C°
PH : 6,5 à 7,5
GH : 10 à 20

Le bac sera densément planté, un changement d’eau hebdomadaire de au moins un bon tiers est obligatoire pour une maintenance adaptée aux exigences de cette espèce.

– Attention ! Son péché mignon : Les escargots petits ou gros. c’est nécessaire à son régime alimentaire.
N’accepte pas les granulés ni les flocons.
Ce qui lui convient sont, la nourriture vivante type larves de moustiques, daphnies, vers de vases etc..
Les vers de vases congelés, artémia et krill congelés, seront acceptés après une période d’adaptation.

IMGP5539

Miam miam le gros vers de vase vivant..

 

Il a en effet un comportement intéressant apprécié des aquariophiles, il reconnait son propriétaire et n’hésite pas à le suivre lors de ses déplacements devant l’aquarium, ça reste un poisson calme par rapport à ses autres confrères d’eau saumâtre.

 

Dans son milieu naturel, on le retrouve en compagnie de Danio sp. , Esomus danricus, Barilus gatensis, Puntius denisonii, P.fasciatus, P.mahecola, Garra mullya…
Attention toutefois, en aquarium, il est préférable de ne pas mélanger d’autres espèces, car il s’attaque souvent à la queue des autres poissons entraînant des pourritures de nageoires ou autres..
Ils sont retrouvés à moins de 100 km de la mer sans pour autant signifier que c’est un poisson d’eau saumâtre.
De quoi vous donner des idées pour les amateurs de bacs régionaux.
Comptez un bon dix litres net, par poisson détenu.

© Texte : framboizz, sur quelques informations de l’article « Mettez un nain dans votre aquarium »
Magazine : L’aquarium à la maison N°84