Lexique de l’aquariophilie

A

– Acide : Il s’agit d’une eau qui contient des ions acides dissous (H+). Il faut savoir que l’acidité d’une eau notée par son pH est fournie sur une échelle logarithmique. C’est à dire qu’une eau de pH 6 contient 10 fois plus d’ions H+ qu’une eau de pH 7. En général, dans le domaine aquariophile, la notion d’eau acide est associée à la notion d’eau douce ( peu minéralisée)

– Aclimaté : Poisson qui s’est adapté à un autre environnement que celui dont il est originaire.

– Adipeuse : Se dit de la nageoire charnue,sans rayons de soutien,située près de la nageoire caudale,sur le dos du poisson.

– Adsorber : L’adsorption est le phénomène par lequel un solide, pulvérulent ou poreux, retient à sa surface des particules (molécules, ions) en phase gazeuse ou liquide.

– Aérobie : Adjectif qui s’applique aux micro-organismes qui ont besoin d’oxygène pour survivre. C’est le cas des bactéries utiles en aquariophilie et présentes dans le filtre et sur le substrat.

– Albinos : Variété ayant perdu toute pigmentation.

– Alcalin : Il s’agit d’une eau qui contient des ions alcalins dissous (OH-). Il faut savoir que l’alcalinité d’une eau notée par son pH est fournie sur une échelle logarithmique. C’est à dire qu’une eau de pH 8 contient 10 fois plus d’ions OH- qu’une eau de pH 7. En général, dans le domaine aquariophile, la notion d’eau alcaline est associée à la notion d’eau dure (fortement minéralisée)

– Alevin : Poisson nouveau-né d’aspect proche de l’adulte. On parle d’alevin dès que le jeune poisson peut nager et se nourrir seul.

– Algues : Végétaux aquatiques primitifs dont la complexité varie de la cellule unique microscopique aux grandes algues du type varech. Souvent considérées comme un fléaux en aquariophilie, essentiellement à cause de l’aspect inesthétique.

– Ammoniaque : (NH3) Composé azoté, premier produit de la dégradation de matières organiques. Hautement toxique pour les êtres vivants (cycle de l’azote).

– Ammonium : (NH4+) Forme ionique de l’ammoniac (ion).

– Anaérobie : Adjectif qui s’applique aux micro-organismes n’ayant pas besoin d’oxygène pour survivre.

– Anale : Se dit de la nageoire impaire situé à l’arrière de l’anus.

– Aquarium communautaire : Aquarium contenant différentes espèces de poissons, pouvant être de provenance différente.

– Aquarium spécifique : Aquarium ne contenant qu’une espèce de poisson.

– Artémia : Crustacé très prolifique et minuscule des marées salants, se nourrissant de phytoplancton, d’environ 1 cm à l’âge adulte. D’élevage facile (éclosion d’oeufs anhydre), les larve d’artémias sont utilisés comme nourriture vivante pour les alevins.

– Assèchement des oeufs : Étapes obligatoire pour les poissons annuels ou semi-annuels.Les oeufs sont ôtés de l’eau, grâce à leur membrane résistante à la dessiccation,ils font face à une période d’assèchement plus ou moins prolongée et obligatoire pour permettre le développement de l’embryon.

– Autotrophe : se dit d’une bactérie capable de se développer à partir des seuls éléments minéraux.

B

– Bactérie : Groupe d’organismes microscopiques, procaryotes. Peuvent être unicellulaires ou pluricellulaires ; parfois agrégés en filaments. Les bactéries n’ont pas de chlorophylle et se multiplient par division ou autres processus asexués.

– Bac communautaire : Aquarium ou plusieurs espèces cohabitent.

– Bac spécifique : Aquarium ou est maintenue une seule espèce.

– Banc : Individus vivant ensemble pour combler leurs besoins spécifiques.

– Barbillons : Fins appendices qui entourent la bouche de certaines espèces.

– Biotope : Milieu environnant correspondant à un groupe d’être vivants.

– Bouture : Jeune individu prélevé sur une plante -mère.

– Branchies : Équivalent chez les poissons de nos poumons, elles extraient l’oxygène de l’eau

– Bulbe : Organe végétal souterrain ou semi-souterrain rempli de réserves permettant à la plante de reformer des parties aériennes.

C

– Caractère dominant : Caractère héréditaire qui se manifeste seul chez un hybride même lorsque le caractère opposé ( récessif ) est présent dans le génotype.

– Carbonate de calcium : (CaCO3) Minéral cristallin blanc très abondant dans les eaux dures.

– Chironomes : Insecte ressemblant fortement à un moustique ,mais ne pique pas! Ses larves aquatiques sont appréciés de certains poissons.

– Chlore : (Cl2) Additif ajouté à l’eau de conduite pour tuer les bactéries dangereuses. Est relativement nocif pour les poissons.

– Chlorose : Manque de fer donnant une coloration jaune aux feuilles des plantes.

– CO2 : Le dioxyde de carbone ou gaz carbonique, est un élément important pour la croissance des plantes. La concentration idéale en dioxyde de carbone est fonction du pH et la dureté carbonatée de l’eau (KH). Un taux de CO2 libre de 15 mg/l à 30 mg/ est nécessaire à la bonne croissance des plantes.

– Conchylicole : (se prononce konkilikol ) se dit de petites espèces de Cichlidés qui se reproduisent et vivent (partiellement ou totalement) dans des coquilles d’escargot vides. Exemple : Neolamprologus multifasciatus .

– Conductivimètre : Appareil de mesure de la conductivité.

– Conductivité : Mesure la capacité à laisser passer le courant. Dans l’eau, elle est directement proportionnelle à la quantité d’ions dissous.

– Cycle de l’azote : Le cycle de l’azote est défini par l’ensemble des réactions chimiques (réduction/oxydation) que subit l’azote dans les processus de la vie. Le cycle de transformation de l’azote consiste en la transformation bactérienne des déchets composés d’azote organique en ammonium/ammoniac, puis en nitrites (nitrosomonas), puis nitrates (nitrobacter), et enfin gaz azote (bactéries pseudomonas ou thiobacillius). L’étape de transformation des déchets en nitrates s’appelle nitratation, elle est effectuée par des bactéries aérobies. La transformation des nitrates en azote s’appelle dénitratation, elle est faite par des bactéries anaérobies. Seules ces bactéries anaérobies permettent de boucler le cycle de ‘azote, c’est à dire à épurer complètement l’aquarium des nitrates.

D

– Daphnie : Crustacé d’eau douce de l’ordre des brachiopodes ou branchiopodes, mesurant de 1 à 6 mm selon l’espèce (Daphnia pulex, D. cucullata, D. hyalina, D. longispina, D. giga). Nourriture appréciable pour les poissons lorsqu’elles sont vivantes.

– Démersal : Vivant en contact étroit avec le fond.

– Dichromisme sexuel : Coloration différente entre le mâle et la femelle.

– Dimorphisme : Qualifie deux poissons d’une même espèce qui présentent une différence morphologique. Le dimorphisme sexuel est l’ensemble des caractères qui différencient les mâles des femelles.

– Dorsale : nageoire située sur le dos.

– Dulçaquicole : qui vit exclusivement en eau douce.

– Dureté carbonatée (KH ou TAC) : C’est la mesure du bicarbonate dans l’eau. Le TAC est la mesure Française, le KH est la mesure Allemande. 1° KH = 1.78 ° TAC, normalement, le KH d’un aquarium d’eau douce est inférieur au TH.

– Dureté totale (GH ou TH) : C’est la mesure de tous les ions dits « alcalino-terreux », soit les ions calcium et magnésium. Le TH est la mesure Française, le dGH est la mesure Allemande. 1° GH = 1.78 ° TH

E

– Eau acide : En aquariophilie d’eau douce, une eau dont le pH est inférieur à 7 est considérée comme acide.

– Eau alcaline : En aquariophilie d’eau douce, une eau dont le pH est supérieur à 7 est considérée comme alcaline.

– Eau douce : Eau contenant peu de sels minéraux.

– Eau dure : Eau contenant beaucoup de sels minéraux.

– Eau osmosée : Eau fabriquée à l’aide d’un osmoseur dont le principal intérêt est de délivrer une eau de faible dureté, dont le taux de nitrates est proche de 0 et débarrassé de la plupart des polluants.

– Endémique : Se dit d’une espèce propre à une zone géographique.

– Érectile : Se dit d’une épine qui peut se dresser selon certaines situations.

– Espèce : Subdivision du genre, rassemble des plantes ou des animaux fortement apparentés. Dans la nomenclature des plantes et des poissons, la seconde partie du nom scientifique désigne l’espèce.

– Exophtalmie : Maladie des poissons, dont les symptômes sont, yeux exorbités, écailles dressées.

F

– Fer : Le fer est un minéral essentiel à la croissance des plantes. Des plantes au feuillage jaune sont le signe d’une carence en fer. La teneur en fer doit être comprise entre 0.05 mg/l et 0.10 mg/l.

– Filtration : Principe d’un filtre. On distingue les filtrations mécanique, chimique et biologique.

– Filtre : Dispositif permettant la filtration de l’eau.

– Flavescent : Qui tire vers le jaune.

– Flore : Ensemble du règne végétal.

– Fluorescence : Propriété d’un composé à réémettre de l’énergie sous forme lumineuse.

– Fluorescent : Se dit des tubes utilisés pour l’éclairage, par opposition de l’éclairage incandescent.

– Frai : Phase de reproduction des poissons.

– Fungus : Parasite d’aspect cotonneux, croissant habituellement sur les nageoires, la bouche, les yeux et les branchies des poissons.

G

– Gaz carbonique (CO2) : Le dioxyde de carbone ou gaz carbonique, est un élément important pour la croissance des plantes. La concentration idéale en dioxyde de carbone est fonction du pH et la dureté carbonatée de l’eau (KH). Un taux de CO2 libre de 15 mg/l à 30 mg/l est nécessaire à la bonne croissance des plantes.

– Génotype : Ensemble du matériel génétique héréditaire visible et caché d’un individu.

– Genre : Unité de classement zoologique, regroupant des espèces proches ayant des caractéristiques communes. Voir systématique.

– GH : titre ou dureté hydrométrique, indice de dureté totale de l’eau (inexploitable en eau de mer),mesure la dureté totale d’une eau.

– Gonopode : Organe d’accouplement des poissons mâle appartenant à la famille des cyprinodontidés ovovivipares. Cet appendice copulateur provient de la modification de la nageoire anale et permet une fécondation interne.

– Gravide : Se dit d’une femelle, qui porte des œufs avant la ponte.

– Grégaire : Qualifie le comportement des poissons vivants en banc.

H

– Herbivore : Qui se nourrit de matière végétale, algues, mousses, herbes, champignons, feuillages, sont des matières végétales.

– Hermaphrodisme : Mode de reproduction. Le poisson possède les deux sexes et devient alternativement mâle ou femelle.

– Hétérotrophe : se dit d’une bactérie capable de se développer à partir de substances issues de tissus vivants.

– HQI : Type d’éclairage à lampe à décharge, mercure haute pression aux halogénures métalliques, excellente solution pour assurer l’éclairage d’un bac d’eau de mer ou même d’eau douce si profond. L’alternative aux HQI est l’utilisation de combinaison de tubes fluorescents, T5 si possible.

– HQL : Type d’éclairage à lampe halogène.

– Hybride : Résultat de la fécondation d’un oeuf par deux espèces proches, mais différentes. En général, les individus résultant de ce croisement contre nature sont stériles.

I

– Ichtyologie : Science qui étudie les poissons.

– Incubation : Période pendant laquelle, l’oeuf se développe jusqu’à l’éclosion.

– Incubation buccale : Conservation des oeufs dans la bouche d’un parent.

– Infère : Position de la bouche d’un poisson dirigée vers le bas.

– Infusoires : Organismes unicellulaires entrant dans la composition du plancton.

– Inter-spécifique : Relations des individus d’une espèce avec des individus d’espèces différentes.

– Intra-spécifique : Relations entre les individus d’une même espèce.

– Iode : Symbole: I. Oligo-élément indispensable à la vie, très présent dans l’eau de mer.

– Ion : Élément en solution, chargé positivement (cathion) ou négativement (anion).

– Ionique : Se dit d’un élément présent sous la forme d’un ion.

– J

– Juvénile : Jeune poisson non encore sexué.

K

– K : Symbole chimique de l’élément potassium. Fait partie des éléments nécessaire en faible quantité pour le bon développement des plantes

– KH : Indice de dureté carbonatée de l’eau, cette dureté est dite temporaire car elle disparaît lors de l’ébullition. En eau douce, il faut souvent descendre le KH d’une eau pour permettre la diminution du pH par adjonction de CO2. Une valeur trop basse rend le pH très instable, car l’eau n’a plus assez de pouvoir tampon. En eau de mer ou dans certains bacs d’eau douce, une eau dure avec un dKH > 8 permet d’absorber les baisses de pH.

L

– Labyrinthe : Organe richement vascularisé,qui sert de système respiratoire annexe.

– Ligne latérale : Organe sensoriel, qui permet aux poissons de recueillir des informations sur le milieu.

– lucifuge: Qui n’aime pas la lumière.

– Lumen : Le flux lumineux correspond à l’énergie lumineuse rayonnée dans un angle solide, par une source ponctuelle, située à son sommet et d’intensité constante dans toutes les directions de l’angle solide. Son unité est le lumen (lm) correspondant à une intensité constante de 1 cd dans toutes les directions se situant à l’intérieur d’un angle solide de 1 sr.

– Luminance : La luminance d’une source non ponctuelle, dans une direction déterminée, est le quotient de son intensité dans cette direction par sa surface apparente. Son unité est le candela par mètre carré (cd/m2).

– Lux : L’éclairement d’un objet correspond à l’ensemble des flux lumineux qu’il intercepte, rapporté à la surface réelle qui est éclairée. Son unité est le lux (lx) qui est égal à 1 lm/m2, mais à laquelle on a donné un nom particulier pour différencier l’éclairement de l’exitance. L’efficacité lumineuse d’une source est le quotient du flux lumineux global qu’elle émet en tous ses points, par la puissance qu’elle absorbe. Son unité est le lumen/watt (lm/W).

– Lyophilisé : Déshydratation à basse température et sous vide, dans un but de conservation.

M

– Malacophage : Qui se nourrit de mollusques (en broyant la coquille ou en aspirant le contenu de la coquille).

– Masse filtrante : Matériaux situés dans le filtre, laissant passer l’eau et retenant les déchets.

– Mélanime : Pigmentation épidermique noir

– Mélanine : Les mélanines sont parmi les pigments principaux responsables de la coloration des téguments dans le règne animal, les protozoaires en produisent aussi. (l’eumélanine: Pigment noir ou brun contenu dans les cellules pigmentaires), (la phaéomélanine : rouge ou jaune )

– Minéralité : Quantité de sel minéraux dissous dans l’eau

– Monogame: Avec un seul partenaire du sexe opposé (à la fois).

– Mucus : Produit sécrété par le poisson pour protéger son corps des agressions du milieu.

– Mutation : Modification: du patrimoine génétique ; apparition dans une lignée, de caractères nouveaux par suite d’un changement de stucture des chromosomes. Il est quelquefois possible de la maintenir en la fixant sur plusieurs générations.

– Mysis : Petites crevettes.

N

– N : Symbole chimique de l’élément azote.

– N2 : Forme gazeuse de l’azote.

– Nageoire : Appendice muni de rayons et de voiles inter-rayons tendues, utilisé par les poissons pour se mouvoir.

– Nageoire anale : C’est la nageoire se trouvant sur la face ventrale du poisson, mais à l’arrière du corps, à proximité de la queue.

– Nageoire caudale : C’est la nageoire qui forme la queue du poisson.

– Nageoire dorsale : C’est la nageoire qui se trouve sur le dos du poisson

– NH3 : ammoniac

– NH4 : ammonium

– Nitrites : Dans un aquarium , les excrétions des poissons et les débris organiques sont transformés par des bactéries en ammoniac (NH3) très toxique ou en ammonium (NH4) non toxique, puis en nitrites. Cette transformation ne peut avoir lieu qu’en présence d’oxygène (les bactéries agissant sont aérobies). Les nitrites sont toxiques à des doses supérieures à 0,2 mg/l. Ensuite, les nitrites sont transformés en nitrates. Dans un aquarium équilibré, l’ammoniac, l’ammonium et les nitrites restent inmesurables. Cette chaîne de réactions est connue sous le nom « cycle de l’azote »

– Nitrates : Dans le cycle de l’azote, les nitrites sont transformés en nitrates, beaucoup moins toxiques ; ces nitrates représentent seulement un réel danger pour les poissons à des concentrations supérieures à 50 mg/l. Dans un aquarium bien planté, les nitrates seront absorbés en grande partie par les plantes, le résidu restant limité par les changement d’eau.

– Nitrification : Processus de transformation de l’ammoniaque en nitrites et nitrates grâce aux bactéries nitrifiantes.

– Nitrobacter : Bactérie aérobie transformant les nitrites en nitrates.

– Nitrosomas : L’espèce de bactérie qui réduit les nitrites en nitrate. Fleurons de la flore bactérienne d’un aquarium sain.

– Nycthéméral : Désigne un rythme basé sur 24 heures et comprenant un jour et une nuit.

O

– Ocelle : Tache ronde colorée rompant avec la coloration générale du poisson.

– Oligo-élément : Substance nécessaire, en très faible quantité, au fonctionnement des plantes et des poissons. En aquariophilie, ce sont essentiellement les vitamine et certains métaux.

– Omnivore : Se dit d’un poisson acceptant des nourritures végétales et animales.

– Opercules : Plaques externes protégeant les branchies du poisson.

– Ordre : Dans le classement systématiques des poissons, c’est une catégorie groupant plusieurs familles ayant des points communs.

– Osmolateur : Asservissement servant à compenser automatiquement le niveau d’eau de l’aquarium avec de l’eau douce (osmosée). Utilisé en eau de mer, car le niveau baisse conséquence de l’évaporation de l’eau du bac et l’ajout d’eau douce doit être fait sans provoquer trop de différence de densité.

– Osmose : Principe physique qui pousse deux eaux à échanger leurs ions pour équilibrer leurs concentrations réciproques. Il tend à équilibrer les concentrations de par et d’autre d’une membrane dans le but d’équilibrer les pressions partielles des composants.

– Osmose Inverse : Principe de fonctionnement utilisé dans les osmoseurs, qui consiste à utiliser la pression de l’eau de conduite pour forcer l’eau à traverser une membrane semi-perméable qui retiendra la grande majorité des substances dissoutes

– Osmoseur : Appareil permettant de produire de l’eau osmosée. Le principe de fonctionnement est celui de l’osmose inverse. L’osmose, c’est le phénomène physique qui consiste à toujours équilibrer la pression osmotique entre deux milieux liquides séparés par une membrane perméable à l’eau mais pas aux éléments dissous dedans (exemple la membrane cellulaire). La pression osmotique est proportionnelle à la quantité d’impuretés dissoutes dans l’eau. L’eau tend à passer du milieu le moins concentré vers le plus concentré afin de le diluer et donc équilibrer la pression. L’osmoseur, fait le contraire. Il utilise la pression de l’eau pour pousser l’eau pure à travers la membrane en luttant contre la pression osmotique. L’eau osmosée est utilisée pour adoucir une eau trop dure.

– Ovipare : Se dit d’une espèce pondant des oeufs déjà fécondés.

– Ovovivipare : Se dit d’une espèce qui expulse directement les alevins vivants. Exemple, le Guppy, poisson souvent conseillé aux débutants pour sa facilité de reproduction.

– Ovovore : Qui se nourrit d’oeufs.

– Ovulipare : se dit d’une espèce qui pond des ovules (la plupart des poissons femelles pondent des ovules qui sont ensuite fécondés par le mâle).

– Oxygène : Molécule chimique gazeuse. Nécessaire à la respiration des organismes supérieurs

P

– P : Symbole chimique de l’élément phosphore.

– Paillette : Forme de nourriture lyophilisée (sèche) classiquement distribuée aux poissons.

– Papille génitale : Excroissance par laquelle sont expulsés les oeufs et le sperme.

– Parasite : Qui vit au dépend de son hôte. Les poissons sont souvent des hôte de parasites (invertébrés) tels que certains vers, les poux des poissons, etc..

– Pathogène : Responsable de maladie. Du grec pathos=maladie, gène=qui déclenche.

– Pectorales : Se dit des nageoires paires situées de chaque coté du corps,à l’avant du corps du poisson.

– Pédoncule caudal : Zone située à l’arrière du corps du poisson à laquelle se rattache la nageoire caudale.

– Pelvienne : Nageoires paires de la zone ventrale pouvant être située, soit en avant, soit en arrière de la face ventrale.

– PH : Abréviation chimique du potentiel hydrogène. C’est un indice qui définit l’acidité ou l’alcalinité d’une eau : on parle alors d’une eau acide (pH inférieur à 7), neutre (pH égal à 7) ou alcaline (pH supérieur à 7). L’échelle théorique du pH va de 0 (acide) à 14 (basique). Il faut savoir également que l’échelle du pH est logarithmique ce qui fait qu’un pH de 5.5 est 10 fois plus acide qu’une eau de pH 6.5. En aquariophilie, la plage de pH utilisé va de 5.5 à 8.5. Il est très important de surveiller régulièrement la valeur du pH car une faible modification est assez stressante pour les poissons.

– Phénotype : Aspect extérieur du poisson. Ensembles des caractères visibles.

– Ph-Mètre : Appareil de mesure du pH.

– Phosphate : (PO4) Composé chimique introduit par l’alimentation. Les phosphates en taux trop important favorisent l’apparition des algues.

– Photosynthèse : Mécanisme des plantes qui utilisent le CO2, l’eau et le soleil pour produire, entre autre, de l’oxygène.

– Phytoplancton : Organismes microscopiques du règne végétal, composant avec le zooplancton, le plancton.

– Physico-Chimique : Qui a trait soit à des données physique (pH), soit chimique (nitrite, nitrate, etc..).

– Plancton : Ensemble d’organismes microscopiques qui se développent dans l’eau. Il peut être animal ou végétal.

– Pleine Eau : Se dit des poissons qui vivent en eau libre, comparativement aux poissons de fond et aux poissons de surface.

– PO4 : Formule chimique des phosphates

– Potassium : Élément chimique de symbole K

– Pouvoir tampon : C’est la capacité de l’eau à conserver une valeur stable de pH lorsque des acides ou des bases sont ajoutés. Il est donc difficile de modifier le pH d’une eau avec un fort pouvoir tampon. En eau douce, le pouvoir tampon est dû aux carbonates et bicarbonates. Il est possible d’évaluer le pouvoir tampon par la mesure de la « dureté carbonatée » (KH). Plus le KH est grand, plus le pouvoir tampon est grand. Pour un KH inférieur à 4.5 dH, le pH peut varier rapidement, il faut donc le tester régulièrement. En revanche le KH n’a pas d’influence directe sur les poissons.

– Programmateur : Dispositif qui déclenche le fonctionnement d’un autre dispositif.

Q

R

– Rayon dorsal : épine se situant sur le dos du poisson et sur lequel s’applique une fine membrane permettant le déplacement du poisson.

– Réflecteur : Dispositif réfléchissant la lumière pour augmenter l’efficacité d’un système d’éclairage.

– Rhéophile : Espèce appréciant les forts courants.

– Rhizome : Racine principale poussant à l’horizontale chez certaines plantes.

– Riche : Se dit d’un sol contenant un engrais, propre à la croissance des plantes.

– Robe : Ensemble des caractéristiques (couleurs et formes) de la livrée d’un poisson.

– Roche : pierre, rocher minéral, schiste, décor calcaire, utilisés pour constituer certains décors, par exemple dans les bacs de cichlidés africains.

– Rosette : Ensemble de feuilles étalées en cercle autour du collet d’une plante.

– Rostre : Nez.

– Rotifère : Animalcule microscopique du plancton

S

– Saumâtre : Caractéristique d’une eau dont la salinité est inférieure à celle de l’eau de mer.

– Spectre lumineux : Ensemble des couleurs (énergies) formant un rayonnement lumineux. Le spectre est important pour une bonne photosynthèse des plantes. L’idéal étant de se rapprocher du spectre solaire. Les tubes fluorescent classique ont des raies spectrales bien marquées, un spectre très incomplet et ne conviennent donc pas pour l’éclairage d’un bac planté.

– Starter : Dispositif mécanique ou électronique permettant la génération de la décharge nécessaire à l’allumage des tubes fluorescents.

– Stolon : Tige aérienne rampante terminée par un bourgeon et qui, de place en place, produit des racines adventives; point de départ de nouveaux pieds.

– Stress : Le stress est la conséquence d’une mauvaise adaptation du poisson avec son milieu environnant. Les principales causes du stress sont : qualité d’eau inadaptée (pH, température, dureté, nitrites, nitrates, brusques variations), mauvais environnement (espace libre insuffisant, colocataires agressifs ou trop turbulents). Un stress permanent diminue très fortement l’espérance de vie du poisson et le rend fragile à toutes les maladies.

– Substrat : La couche située au fond d’un bac, et par extension tous les éléments constituant le décor.

T

– Taille : Dimension. Longueur d’un poisson.

– Tégument : désigne un tissu biologique situé à l’interface du milieu intérieur et du milieu extérieur d’un organisme. Les téguments désignent donc à la fois les revêtements externes du corps (peau, poils, cheveux, ongles, écailles, carapace, plumes, …) et les revêtements internes (muqueuse du tube digestif).

– Température : Mesure de chaleur. La plupart des poissons exotiques nécessitent une eau dont la température est comprise entre 24 et 28°C

– Terreau : Mélange acido-humique utilisé pour les sols nutritifs.

– Territoriale : Se dit d’une espèce nécessitant un espace (territoire) dont elle s’approprie. Très fréquent chez les cichlidés.

– Test : Matériel permettant de mesurer les caractéristiques physico-chimique d’une eau. Ce peut être un test colorimétrique (comparaison d’une couleur obtenu avec une échelle graduée), un test réactif (changement de couleur au bout d’un certain nombre de gouttes de réactif ajoutées), un test électronique.

– TH : GH , Titre hydrotimétrique ou dureté totale.

– Tips : Nourriture agglomérée du commerce, en pastilles.

– Thermostat : Dispositif qui déclenche le fonctionnement d’un autre dispositif en fonction de la température.

– Tuyau : Tube étanche utilisé pour véhiculer un fluide (gazeux ou liquide).

U

– Ulcération : Maladie cutanée provoquée part des agents bactériens. La manifestation de la maladie est remarquable par les plaies cutanées qu’elle provoque. Ne pas soigner rapidement tuera certainement les poissons atteints.

V

– Vitellin : Sac vésicule. Réserve de l’œuf résorbée par la larve après éclosion.

– Vitellus : Réserve de nourriture contenue dans le sac vitellin, servant à nourrir l’alevin pendant son stade larvaire.

– Vivipare : Se dit d’une espèce dont les jeunes se développent dans le ventre de la mère.

W

– W : (Watt) Mesure d’énergie

X

Y

Z

– Zooplancton : est un plancton animal. Il se nourrit de matière vivante, certaines espèces étant herbivores et d’autres carnivores.
Il remonte la nuit vers la surface pour se nourrir de phytoplancton et redescend pendant la journée vers les eaux plus profondes. Il échappe ainsi aux prédateurs et économise de l’énergie car la température est moins élevée.

Nostalgie & Dav.bo

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophile et après avoir fermé mon forum AQUA débutant sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que les forums à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum, et je me dis que ça peut toujours et encore aider quelqu'un. Toutefois cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s