Poissons d’élevage ou poissons sauvages ?

combattant.relegans

Il vaut mieux acheter des poissons d’élevage ou des poissons sauvages ? Les deux comportent des avantages et des inconvénients..

Vous seriez peut-être intéressé lorsque vous achetez un poisson exotique, de savoir si il est d’origine d’élevage ou si il a été prélevé dans la nature. C’est d’ailleurs souvent une information inconnue des distributeurs qui vous le vendent.
Dans le commerce des poissons d’eau douce, 90% des espèces proviennent de fermes d’élevage situées partout dans le monde.

Les poissons d’élevage protège l’espèce..

Depuis environ 50 ans, l’élevage s’est imposé pour répondre aux besoins de l’aquariophilie et de son marché.
Cette production intensive n’est pas sans problèmes de qualité pour les poissons courants. Elle a toutefois permis de garantir des connaissances sur la reproduction des espèces classiques, mais aussi de nouvelles variétés découvertes dans les habitats naturels.

Certaines espèces se sont raréfiées dans leur milieu naturel et sont d’ailleurs presque éteintes. Le commerce aquariophile alors garantie lui leur stock d’élevage. Nous dirons alors que grâce à l’élevage, nous protégeons donc certaines espèces de poissons dans nos aquariums..

Les poissons les plus courants et classiques, comme les Tanichthysles Platysles Guppysles Tétras, les Rasborasles Daniosles Barbusles Combattants, les Colisa et les Gouramis sont élevés en Asie du Sud-est et en Indonésie, sont exportés de Singapour et de Thaïlande.

Des éleveurs plus spécialisés en Europe, élèvent des espèces un peu plus délicates, comme les Discusles Scalairesles Ancistrus classiques et dorésles Rasboras de sélection bleues ou rosées, certains Invertébrés etc..

Les locaux vivent des captures..

Certaines espèces ont des besoins ou des modes de reproductions un peu complexes. Très appréciés des aquariophiles, elles sont origninaires surtout de l’Amérique du Sud, ou d’ Afrique mais également d’Asie avec quelques exportateurs spécialisés en élevage et aussi en capture.
Néons rouges, Cardinalis, Poissons hachettes, Corydoras spp., Otocinclus spp., et beaucoup de Nez rouges sont présents dans le commerce depuis environ 60 ans et n’ont toujours pas disparus. En effet, leur milieu est préservé par les pêcheurs locaux qui vivent de cette ressource abondante (biomasse). Nos aquariums permettent de faire vivre des communautés entières de pêcheurs et évitent que l’élevage intensif ne les rende plus chers et plus fragiles.

Les deux sont en fait utiles voyons pourquoi…

Les poissons d’élevages..
Les animaux d’élevage sont sélectionnés et produits afin d’améliorer à la base les coloris et les formes du poisson, malgré certaines aberrations qui on été faites à ce niveau et sont donc à proscrire, car ce n’est pas le but de l’élevage à la base.

En étant débutant il est toujours plus facile d’acclimater un poisson d’élevage plutôt que un poisson sauvage, un poisson d’élevage est depuis plusieurs générations habitué à vivre en aquarium.
Mais… au niveau des inconvénients il y a bien entendu les maladies chroniques, des formes qui s’éloignent de l’espèce originale et parfois même des difficultés à reproduire car la génétique des parents est déjà devenue très mauvaise.

Les poissons sauvages..
Ils ont l’avantage d’être une espèce d’origine, d’avoir un comportement naturel, permettent aussi aux éleveurs de renouveler leurs souches afin de leur garantir un élevage toujours correct.
Par contre au niveau des inconvénients, il y a aussi l’acclimatation, ils sont beaucoup plus sensibles à la qualité de votre eau, mais cela permet aussi à l’aquariophile de se dépasser dans ses connaissances afin de s’adapter aux besoins de l’animal.

Il est donc bien utile pour nous aquariophiles, d’avoir ces deux sources d’approvisionnement en poissons d’ornements afin de protéger l’environnement naturel des espèces, mais aussi pour la protection des espèces, car ne l’oublions pas, certaines espèces sont sauvées et existent encore grâce aux aquariophiles !

Quelques espèces très connues d’élevage : le Platy perroquetle Guppyle Barbus cerisele Melanotaenia boesemani, et bien d’autres espèces encore etc..
Quelques espèces très connues sauvages : le Corydoras elegans du Pérou et d’autres corydoras, le Tetra empereur multicolor, le Tetra coeur saignant et bien d’autres espèces encore etc..

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophilie et après avoir fermé mon forum "AQUA débutant" sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que un forum à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum et je me dis que ça peut toujours et encore, aider quelqu'un. Toutefois, cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup avec le temps. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s