Le Corydoras Paleatus

Le Corydoras Paleatus

CAM01009a.jpg

Poisson de la famille des Callichthyidés également nommé Corydoras Poivré, Corydoras Marbré
Peppered corydoras (Anglais)
Marmorierter Panzerwels (Allemand)

Condition de vie :

T° : 15°C à 26°C (23°C pour la reproduction)
Ph : 6 à 7.5
Gh : 1 à 8
Espérance de vie : plus de 10 ans dans de bonnes conditions

Morphologie :

Taille : Mâle: 4/5 cm Taille Femelle: 6/7 cm
Le corps est constitué de plaques osseuses articulées. Sa bouche est encadrée de trois paires de barbillons et ses nageoires pectorales et dorsales sont munies d’épines. La robe couleur bronze lui à valu son nom.
Le Corydoras Paleatus est contrairement à l’Aeneus un Corydoras dit à « long nez » son corps est gris marbré de noir il possède une légère bosse devant les yeux. A défaut d’être long, son nez est en réalité légèrement plus fuselé que les Corydoras à « nez court ». La maturité sexuelle peut varier d’un individu à un autre de neuf mois à deux ans.

Dimorphisme :

La femelle est plus grande et plus arrondie que le mâle, en dehors de celà il est quasiment impossible de sexer une femelle avant l’age adulte les nageoires étant identiques aux deux sexes. Il existe une variété dite Albinos assez rare dans les commerces. Contrairement à d’autre espèces de Corydoras les nageoires des jeunes adultes sont toutes pointues pour els deux sexes, elles peuvent être même disproportionnées. Seule certitude, adulte, la femelle est plus arrondie et massive que le mâle, son corps est plus « haut ».

Dans la nature :

Ses origines sont très incertaines, on sait qu’il vient du sud du bassin Amazonien (Bresil, nord de l’Argentine…) son habitat semble très large géographiquement. Il peuvent vivre jusqu’à 26°c mais aussi supporter des températures plus basses. Leur habitat type est composé de bois, de branchages, de quelques plantes voir d’un ou deux rochers.

Conseil d’achat :

Aucune blessure, nageoire endommagée, pas de variété Albinos ou voiles (encore moins les deux combinés). Ils conviennent particulièrement bien a des Colisas, ceux ci rechignant à se nourrir des aliments tombés sur le fond, les Paleatus sont moins « remuants » que d’autres variétés de Corydoras ce qui fait moins peur à des Colisa naturellement timides. Le volume recommandé pour eux est de 120 litres minimum, ils peuvent vivre de manière temporaire à 60 litres

Comportement :

Poisson grégaire, à maintenir impérativement en groupe de 6 au minimum.
Il cherche sa nourriture en fouillant le sol. Il peux nager en pleine eau sans le moindre soucis ce qui est très rare chez les Corydoras. Le C. Paleatus possède un système respiratoire annexe qu’il fait fonctionner en absorbant de l’air à la surface. Tous font des aller-retour rapides à la surface, souvent en sautant de l’eau. Dans un bac bien oxygéné chaque individu fera au moins, un aller-retour par heure ce qui donnera des « ploufs » réguliers provenant de votre bac. Si ces ploufs sont trop permanents ceci montrera un manque d’oxygène (au-delà de 75 par heure environ ce qui donne un bon nombre de « ploufs horaire » pour un groupe de six individus, soit une dizaine de ploufs par minute).

Le cas particulier du Corydoras Albinos

Bien souvent dans les animaleries nous pouvons croiser des variétés « Albinos » disponibles à la vente. Les « Albinos ont pour origine deux races de Corydoras : les C. Aeneus et C. Paleatus qui ont chacun leur variante Albinos. L’albinisme a deux origines:
– L’une naturelle, les individus naissant sans pigments, ils peuvent vivre une vie tout à fait normale, des études récentes ont mis en avant que les prédateurs rechignent à s’attaquer à des Albinos au profit d’animaux normalement colorés, les Albinos étant signe pour eux d’animaux malades, donc à ne pas consommer. Les éleveurs croisent massivement des Albinos ce qui entraîne une certaine faiblesse génétique.
– L’autre est artificielle, les oeufs sont exposés à des métaux lourds (arsenic, cadmium, cuivre, mercure, sélénium, zinc).

Quoi qu’il en soit, avoir des albinos dans son aquarium est risqué, quelle que soit l’origine de l’Albinisme, des faiblesses génétiques sont souvent au rendez-vous (stérilité, malformation, mortalité accrue), mais aussi, des empoisonnements aux métaux lourds. ils sont bien souvent naturellement aveugles (ce qui est du à leur Albinisme).

Alimentation :

Le Corydoras Paleatus est omnivore, il peut se nourrir de larves, de végétaux et peut quelques fois, se montrer nécrophage. Il n’est cependant pas « une femme de ménage » qui se contente des restes des autres habitants. Tout de même, il peut s’avérer utile au fonctionnement du bac, son habitude de fouiller le sol permet d’évacuer les poches de gaz toxiques et ses aller et venue à la surface, peuvent mettre en avant un manque d’oxygénation de l’eau, si ceux-ci sont beaucoup trop fréquents (au-delà de 75 aller et venue par heure). Pour le Corydoras Paleatus un sol composé type « sable de Loire » est très important pour lui et sa santé, en évitant ainsi des blessures aux barbillons. Il semblerait qu’un sol meuble est meilleur pour sa santé générale selon des études récentes. Pour son bien-être il est très positif de leur aménager des cachettes, les racines sont très importantes pour eux, leur apportant un peu de tanins, ils peuvent les « grignoter » à l’occasion. Une végétation d’Anubias apportera des cachettes et même des zones de vie très importantes pour eux. Pour autant ils ne pondent pas sur des feuilles d’Anubias, les femelles préférant des feuilles plus larges.

Reproduction :

La méthode standard de reproduction acceptée pour tous les Corydoras a été décrite sur le Corydoras Aeneus. Un afflux de nourriture couplé à une baisse de température provoque la reproduction. La femelle se montre agitée, elle sera poursuivie par plusieurs mâles. Le matin suivant, un mâle présentera son abdomen à la femelle, celle-ci absorbe par la bouche la laitance du mâle, celle-ci se dirige vers la poche ovarienne. Le couple prend alors une position en « T ». Lors de la ponte la femelle transporte ses œufs en joignant ses nageoires puis les dépose sur des feuillages ou les vitres de l’aquarium. L’éclosion s’effectue en fonction de la température (deux jours et demi à 24°c).
Il est préférable de nourrir les alevins isolés en pondoir par des infusoires, à l’age de un mois ils peuvent passer dans le bac et ne risqueront rien des autres occupants du bac.

Quoi qu’il en soit la reproduction chez le Corydoras Paleatus est réputée très difficile mais pas impossible, en cas de reproduction ils seraient plus prolifiques que d’autres espèces.

@Texte et photo : gronlandia 79 pour AQUA débutant

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophile et après avoir fermé mon forum AQUA débutant sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que les forums à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum, et je me dis que ça peut toujours et encore aider quelqu'un. Toutefois cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s