Reproduire le Mikrogeophagus ramirezi

rami3

Le M. Ramirezi est réputé pour sa beauté, sa fragilité aussi, mais il attire toujours autant de néophytes que d’amateurs confirmés.
Sa reproduction n’est pas impossible, mais évidemment, le critère principal est d’avoir des spécimens en très bonne santé et issus d’élevages sérieux cela va facilité grandement le processus de réussite.

Les besoins absolus..

Il est important de savoir que cette espèce est très exigeante quant à l’hygiène du bac. On peut le maintenir dans un bac d’ensemble d’une centaine de litres avec d’autres espèces telles que : le Nannostomus beckfordi, carnegiella strigatapar exemple. Une bonne filtration des paramètres adéquats : 28 à 30 degrés, un pH de 6.0 à 605, un kh de 3 à 5, et un GH de moins de 8. (on fera la même chose pour le bac de repro au niveau des paramètres). Des changements d’eau très réguliers seront indispensables en effet, le taux de nitrate doit absolument est maintenu bas. Il faudra bien aspirer le sol lors des changements d’eau hebdomadaire avec une cloche par exemple, afin d’éviter une accumulation des déchets.

Mais pour la reproduction il est utopique de penser qu’elle peut se faire dans le bac d’ensemble, il faudra impérativement à côté du bac d’ensemble, avoir un bac de reproduction et un bac de grandissement si on peut dire ça, d’un volume plus important que celui de reproduction.

Pour le bac de reproduction..

Un bac de 54 litres peut convenir pour un couple de M. Ramirezi. Une filtration sur exhausteur à air peut être pratique surtout pour le nettoyage, nous avons également besoin d’un chauffage réglé sur 29 degrés.

Le pH sera entre 6.0 et 6.5 ni plus, ni moins. Le GH se situera autour de 5 à 8. Le niveau d’éclairage est peu important car de toute façon les plantes à cette chaleur ne tiennent pas très bien. On y introduira plutôt des plantes du style Microsorum pteropus, Anubias bateri var. nana, que l’on fixera sur les décors. ainsi on garde un sol nu qui permettra un bon siphonnage. Car rappelons que l’hygiène est vraiment primordiale pour la réussite de reproduction de ce Cichlidé. Quelques morceaux d’ardoise et pierres non calcaires peuvent être déposés sur le sol, et serviront de support de ponte à notre couple. Mais il est également possible qu’ils décideront de pondre sous une feuille d’anubias ou même de Microsorum juste au-dessus du sol..

Comment faire..

Un seul couple sera introduit, en sélectionnant un mâle et une femelle qui paraissent bien s’entendre tout de même afin de former un couple, (attention chez le ramirezi, les liens durables n’existent pas vraiment). Ensuite il est possible que la ponte ou les alevins soient dévorés systématiquement même après plusieurs essais, il faudra alors procéder à un changement de partenaire voir.
Pour éviter l’agressivité des parents lors de la ponte, il est possible par exemple, d’introduire quelques Nannostomus beckfordi deux ou trois qui sont peu prédateurs et vont alors attirer l’attention de notre couple agressif pendant la ponte.

La ponte..

Une fois bien acclimaté, le couple va parader, cela va durer jusqu’au moment où la femelle est prête pour pondre.
Elle se mettra sur le flanc pour que son compagnon puisse s’accoupler avec elle. Tout cela est accompagné de tressaillements.
Il peut y avoir quelques courses poursuites mais tout cela est normal et sans gravité malgré ce qu’il y parait.
La femelle va sélectionner une fois prête, un site de ponte dans le bac, parfois plusieurs même, que le couple va s’empresser de nettoyer avant que le choix soit bien arrêté, ceci ce passe souvent en milieu d’après-midi et là, la ponte peut commencer.

La femelle va déposer ses oeufs en effectuant des cercles, tandis que le mâle les féconde. Cela dure souvent de une à deux heures. ils vont donc changer de couleurs les parents, la gorge des deux va s’assombrir et sera au plus sombre lors des premiers jours de la garde des alevins. Les deux partenaires vont se relayer durant tout le temps de l’incubation pour les garder.

Les larves vont éclore environ 48 heures après la ponte, elles seront déposées dans des cuvettes préalablement creusées dans le sable. Ils feront ça à plusieurs reprises, jusqu’à la nage libre des alevins qui sera le signe de la première distribution de nourriture.

Nourrir les alevins..

Durant les premières 48 heures on les nourrira avec de la poudre spécial alevins que l’on trouve dans le commerce, avant de passer aux Nauplies d’artémias.

Des changements d’eau réguliers et une nourriture riche et variée surtout, permettent aux alevins de vite grandir. En à peine trois semaines les petits ramirezis, auront déjà la forme de leurs parents. On peut alors commencer à distribuer des paillettes écrasées avec parcimonie, vers de vase hachés (ils adorent), artémias (ils adorent).

Attention..

Il faudra attendre deux mois avant que les juvéniles prennent toutes leurs couleurs.

Dés qu’ils seront indépendants (après quelques semaines), on pourra transférer les alevins dans un bac au volume plus important pour les élever seuls. Car les parents vont s’en désintéresser et peuvent même les tuer.
Il n’est pas rare que les parents tuent leur progéniture même après deux semaines de nage libre.
Certains éleveurs retirent même les petits des géniteurs dés qu’ils atteignent la nage libre, afin d’éviter une tuerie complète de leur progéniture.Il est possible de le faire aussi chez nous en tant qu’aquariophilie de la même manière.

Retirer les petits de leurs parents, revient à se priver d’un spectacle magnifique lors de la garde de leurs petits, avec leur couleurs vives et leurs nageoires toutes déployées, mais oui, il y a des risques si on ne surveille pas assez le couple et le comportement avec les petits..

©Texte : AQUA débutant et photo de Nostalgie

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophilie et après avoir fermé mon forum "AQUA débutant" sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que un forum à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum et je me dis que ça peut toujours et encore, aider quelqu'un. Toutefois, cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup avec le temps. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s