Le Barbus Candens

Barbus_candensPhoto source

Habitat naturel..

On retrouve cette espèce au Congo dans quelques parties du bassin de la rivière au nord de la République et du centre démocratique du Congo (RDC), en Afrique. Il semblerait qu’on le retrouve également entre la ville de Lisala et ville deKisangani (anciennement Stanleyville). Les localités spécifiques du B.candens comprennent un certain nombre de petits ruisseaux et rivières connues y compris le Lomboma, Loweo, Lubilaye, Bole, Lusambila, Isalowe, Boonde, Akuku I, Yoli, Ngene-Ngene et Botchangulu dans la région de Yangambi.

L’espèce est enregistrée également près des colonies de Ibembo sur la rivière du Itimbiri, à Mondimbi juste au sud de la principale rivière du Congo près de Bumba. Egalement, à l’ouest de Lisala MongondeBengamisa et Masendula qui est une rivière au nord de Kisangami. Les autres populations ont été trouvées plus au sud dans la rivière de Lilanda (zone Yangole) et près de Ikela. Les poissons provenant de différentes localités sont susceptibles de varier en couleurs et en motifs dans une certaine mesure.

D’autres informations sont également rapportées, mais peuvent représenter des cas d’erreurs. En effet, les localités comme la rivière Kasaï, Djamba, Bena Tshadi, Lodja et la République du Congo sont géographiquement assez éloignées du reste des espèces de la gamme. Donc à suivre pour ces localités rapportées..

Le Barbus candens vit dans des endroits où l’eau est peu profonde au débit assez lent. Ces ruisseaux sont ombragés par la forêt tropicale. On y retrouve dans ces endroits, des marécages avec une végétation dense et marginale. L’eau est plutôt brune en raison de la libération de tanin par la décomposition de la matière végétale car en effet, le substrat est en permanence parsemé de feuilles mortes, brindilles et branches. Ces environnements contiennent typiquement une eau très douce (à la dureté négligeable). L’eau est froide et leur habitat est souvent faiblement éclairé en raison de la canopée juste au-dessus.

Description et comportement

Adultes ils mesurent entre 3 et 3.5 cm. Ils font partie de la famille des cyprinidés.
Bien que B.candens est souvent recommandés pour les Nano, je trouve que c’est une grave erreur, pour avoir un groupe en forme, bien développé afin que les poissons se sentent au mieux et ont de l’aisance dans leur habitat, je recommanderai 96 litres pour un beau groupe de 12 sujets avec quelques autres poissons possibles alors dans le fond comme des Corydoras par exemple.

Les mâles sont plus brillamment colorés que les femelles qui elles, ont tendance à être légèrement plus épaisses et rondes surtout quand la consanguinité devient importante. Elles ont des nageoires presque claires.
Les mâles possèdent une petite bande sombre dans la nageoire dorsale et ventrale ainsi qu’une pigmentation rouge dans la nageoire ventrale et dans la nageoire anale. Leurs nageoires sont teintées de vert très pâle, ce que nous ne retrouvons pas chez la femelle.
Ils ont un corps gris/blanc à rosé avec un ton parfois orangé et plus or sur le dessus du corps. On retrouve trois tâches noires sur le corps. La première est située à l’arrière de l’opercule, la seconde qui est la plus grande, est de forme légèrement triangulaire et se situe au milieu du corps, et la troisième est au niveau du pédoncule caudal.

Le Barbus candens n’est pas vraiment adapté à la plupart des aquariums communautaire. Il est de nature timide et peut être intimidé ou voir même surpassé pour la nourriture par d’autres habitants du bac plus vifs et moins timides.
Il faudra donc faire bien attention à choisir ses compagnons. Choisissez plutôt les espèces africaines, pacifiques de taille similaire telles que (si le volume du bac le permet bien sûr): B. jae, Aplocheilichthys macro., Ladigesia roloffi ou adonis Lepidarchus.
Il peut également se sentir bien avec de nombreux petits Characins d’Amérique du Sud tels que : Otocinclus ou des petits Corydoras et autres cyprinidés comme Trigonostigma ou des espèce de BORARAS. Il peut également cohabiter avec des invertébrés.

Il est complètement grégaire par nature. Il devrait idéalement être maintenu dans un groupe de 8 ou plus, mais évidemment le bac doit être d’une taille suffisante ce qui permettra aux individus les plus faibles un peu de répit et trouver refuge de leurs congénères dominants. Le bac sera décoré de manière à avoir beaucoup de cachettes, il sera également bien planté c’est indispensable. Inversement, si on les élève séparément, dans un très petit groupe ou à l’étroit, ils peuvent se replier et être victimes des poissons sous-dominants sans cesse d’où il vaut mieux les maintenir dans un volume adéquat.

Maintenance

Température du bac : 17/24 C° maxi (la température influe sur le ratio des sexes lors des reproductions, avec une température fraîche dans le bac le ratio mâle/femelle devient correct pour un reproduction naturelle sans intervention de l’humain

96 litres minimum pour le volume du bac
pH : 5 et 7
GH : 1 et 5 (une eau très douce)
Il peut vivre entre 5 et 8 ans

Le bac sera très bien planté. La lumière sera plutôt faible, on peut même y rajouter des plantes flottantes pour assombrir un peu le bac. Des plantes comme Anubias, Microsorum pteropus, Taxiphyllum Barbieri et des Cryptocorynes conviennent très bien pour la température et le décors. On n’hésitera pas de rajouter une litière de feuilles afin d’adoucir encore plus l’eau et de la teinter un peu pour reproduire l’habitat naturel.
Il faudra également que le bac soit mature, sinon il y a un risque de maladie si le bac est trop jeune ou à peine cyclé, ils sont très sensibles aux fluctuations divers de la chimie de l’eau.
Il est également indispensable pour maintenir correctement cette espèce de mettre un filtre à faible débit.

Alimentation

Il accepte des aliments déshydratés d’une taille convenable, mais ne doit pas être alimentés uniquement de nourriture sèche. Il est important de varier les repas et de donner des aliments vivants et congelés tels que : des daphnies, artémias, petits vers rouge à l’occasion etc., cela se traduira par une plus jolie coloration de la robe et d’encourager le poisson à se reproduire. Varier les menus est valable pour toutes les espèces de poissons.

Reproduction

Il est toutefois possible sans intervention humaine que ce poisson se reproduit en bac et que quelques oeufs arrivent à éclore, si il est bien planté. Par contre il n’y a aucun soin parentaux donc ils n’hésiteront pas à manger leurs propre reproduction. Dans le bac d’ensemble il y a donc peu de survivants voir parfois nul.

Il est également possible de les faire reproduire avec plus de chance en intervenant..
Il faudra alors un plus petit bac, avec quelques grosses et grandes touffes de mousse de java, une température à 24 degrés cette fois et on gardera cependant la valeur du GH d’origine (voir dans la maintenance). On y placera juste un couple très délicatement pour ne pas les stresser lors du transfert surtout, ils sont très fragiles.

Si les conditions sont à leurs goûts, ils commenceront à frayer le lendemain. Même si ce sont des parents qui mangent les oeufs, ils s’avèrent nettement moins voraces lorsqu’ils sont en couple que en groupe. On les laissera tous ensemble jusqu’à la nage libre des alvins (il faut compter 10 à 12 jours à partir du frai). Ensuite on enlèvera les adultes, car les alvins pourront survivre du sac vitellin pendant deux à trois jours et après, on commencera à les nourrir avec par exemple des nauplies d’artémias ou des micro-vers.
Il est préférable d’attendre qu’ils ont une semaine ou deux avant de commencer à effectuer de petits changements d’eau du bac des alvins, afin d’éviter le stress des jeunes poissons.

Dommage c’est une espèce assez rare à trouver dans le commerce, il faudrait mieux se tourner vers des bourses ou amateurs de ce poisson. Et quand on en trouve c’est assez coûteux car évidemment rare. Mais très intéressante et jolie à maintenir comme petites espèces.

©Texte : AQUA dbt

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophilie et après avoir fermé mon forum "AQUA débutant" sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que un forum à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum et je me dis que ça peut toujours et encore, aider quelqu'un. Toutefois, cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup avec le temps. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s