Des algues bleu-vert envahissantes !

Vous avez remarqué depuis quelques temps la présence dans votre bac d’une espèce d’algue bleue, ou verdâtre tirant sur le bleu, qui s’installe gentiment sur le décor, les parois du bac le sol ou parfois sur les feuilles des plantes comme une pellicule grasse. Si vous avez des lentilles d’eau, elle peut les maintenir en coussins compacts dans lesquels les lentilles meurent et se décomposent…

Les habitants du bac n’y touchent pas, même les plus voraces…

Il y a un drôle d’odeur dans votre bac que certains qualifient d’odeur d’acétone… sans pouvoir définir celle que j’ai perçue… ce n’était pas celle de l’acétone… mais bon… une drôle d’odeur, dirons nous, différente de celle qu’on rencontre habituellement en ouvrant le bac. Pire : cette odeur reste sur la peau après avoir travaillé dans l’aquarium, et il faut un bon savonnage pour la faire partir.

Cette pellicule se développe assez rapidement.

Au début, on croit pouvoir s’en débarrasser en l’enlevant simplement à la main (au prix d’une couche bizarre visqueuse et malodorante sur les doigts !). Impression entretenue par le fait qu’elle a vraiment l’air d’une simple pellicule adhérente aux parois du bac…De même avec une aspiration efficace, on l’enlève des graviers…
Et on déchante… Oui, elle s’enlève rapidement… pour mieux revenir au même endroit et un peu plus loin aussi… il suffit qu’un tout petit fragment aille nager un peu plus loin…

Vous avez essayé les anti-algues classiques sans effet… ou un effet modeste et elles sont revenues ensuite…

En fait, ce n’est pas une algue… ce n’est pas non plus une bactérie… un peu les 2… mais pas un champignon…
Vous avez à faire avec une CYANOBACTERIE !!!

Identité : 
C’est une bactérie du type non eucaryote et c’est une algue car elle possède un appareil photosynthétique et de la chlorophylle.
On les appelle « algues encroûtantes », mais leur petit nom pour de vrai est cyanoprocariophyte. Comme c’est un peu long, on va les appeler comme tout le monde CYANOBACTERIE.

Comme elles utilisent la photosynthèse, une fois déposées sur les plantes pour bénéficier d’un max de lumière, elles empêchent les plantes de se nourrir, les affaiblissant et les tuant à petit feu… pour leur plus grand bonheur puisque la décomposition des plantes leur apporte le phosphate dont elles ont besoin.

Raisons de leur arrivée dans votre bac : 
Il est parfois difficile de faire la part des choses sur les raisons de leur présence… en gros :

->Dans l’idée, comme elle est en partie bactérie, il suffit de l’introduire dans votre bac, même bien équilibré, pour qu’elle s’y sente partiellement à son aise. Présente sur une nouvelle plante, une pince, ou un élément de décor contaminés, elle va avoir du mal à s’installer… mais elle va le faire.

->C’est une algue. Elle prend le relais des algues vertes en cas de déséquilibre dans l’eau.
* Une sur-alimentation des poissons avec des aliments riches en protéines est un facteur favorisant.

* Un éclairage de mauvaise qualité va avoir tendance à favoriser leur apparition. Exemple : un néon en fin de vie, des plantes qui courent beaucoup trop en surface… il y a des chances pour que ces plantes là se retrouvent contaminées. Mais certains ont eu la surprise de les voir s’installer avec un tube neuf… pas adapté.

*Une carence en cuivre semble pouvoir être aussi à l’origine de l’invasion.

*Un siphonnage trop intensif du sol qui prive des bonnes bactéries. Sans concurrence, les cyano prennent le relais !

*Pas assez de nitrates, trop de phosphates… encore qu’on trouve aussi que les nitrates trop élevés sont responsables…


Comment s’en débarrasser ?

Vaste sujet !!! Il suffit de parcourir les forums aquariophiles pour s’en rendre compte !!!

->Version naturelle : 
* En premier lieu : vérifier les paramètres. Notamment les phosphates et les nitrates (qui doivent être inférieur à 10 mais pas en dessous de 3 non plus).
On peut faire descendre le taux de phosphate en changeant l’eau, et en installant une résine anti-phosphate.
Pour remonter les nitrates… enlever un peu (ou complètement) des plantes à croissance rapide (lentilles en particulier), remonter progressivement la quantité d’eau de conduite pour les utilisateurs d’eau osmosée, en veillant de ne pas bouleverser trop vite les autres paramètres vitaux pour les poissons.

* Eliminer les déchets. Sans siphonner le sable.

* Veiller à nourrir de façon rationnelle, faire en sorte que les poissons mangent tout rapidement. Utiliser de la nourriture vivante semble une solution pour éviter le risque de déchet.

* Eliminer les feuilles ou les plantes atteintes, ou entrain de mourir.

* Faire bouillir ou passer à la javel concentrée les éléments de décors atteints. En prenant soin de les rincer à l’eau chaude et de les sécher au sèche-cheveux en cas d’utilisation de javel, pour bien l’éliminer.

* Nettoyage des filtres.

* Diminuer ou interrompre l’apport en CO2… on gêne ainsi la photosynthèse.

* Le black out. En supprimant la lumière, les cyano ne peuvent pas faire de photosynthèse. Elles meurent normalement. La durée varie de 3 jours à 2 semaines dans tout ce qui est écrit un peu partout.

Néanmoins force est de constater que ça ne suffit pas toujours.

->Version interventionniste… pas forcément naturelle, voire « agressive »

* Certains ont utilisé le sel de Guérande. Tentant, mais j’ai lu quelque part qu’on pouvait en avoir en eau de mer…

* Introduction d’un élément en cuivre en cas de carence. Encore faut-il doser le cuivre dans l’eau. Je n’ai trouvé qu’une seule référence à ce traitement sur le net.

* Le permanagnate de potassium a été utilisé, pompes coupées, en cas d’atteinte localisée, en le « pulvérisant » à la seringue sur les taches d’algues.

* Certains ont utilisé le protalon avec succès. Ou Algen stop de Vitakraft… avec des réserves pour ces 2 produits question efficacité.

* Les antibiotiques.
J’ai retrouvé les dérivés de pénicilline 500mg (une fois sur le net) … qui ne me parait pas logique, compte tenu de la nature de la bestiole, la néomycine (1 cac pour 100 ml), l’érythromycine 500mg pour 150litres. Le tout administré une fois avec changement d’eau au bout de 3 à 8 jours.
Un problème de taille… trouver un pharmacien prêt à vous vendre l’un ou l’autre de ces antibio sans ordonnance.
Un autre problème de taille : la tolérance des poissons d’une part à l’antibio, d’autre part aux excipients présent dans les médicaments version humaine.
Enfin se pose le problème des créations de résistances de bactéries aux antibiotiques… écologiquement pas top.

* Le Cyanocell. (qui n’existe malheureusement plus actuellement, un des composants est maintenant interdit à la vente, il est donc remplacé par du EASY LIFE BLUE EXIT)
Il semble être le seul traitement vraiment efficace contre les cyano (encore faut-il être sûr du diagnostique). A priori d’après les témoignages sur le forum, bonne tolérance des poissons, des invertébrés et des plantes. Encore faut-il le trouver en magasin… le net est parfois vraiment très utile ! Il semble qu’il contienne un antibio de la famille de l’érythromycine, pas ou très peu de cuivre.

Dans tous les cas, prendre la précaution de filtrer sur charbon en fin de traitement, de surveiller les nitrites (pendant et après le ttt), et de recourir aux bactéries vivantes au moindre mouvement du taux de nitrites.

Toutefois, sans travailler sur le problème de fond… toutes les méthodes « agressives » sont inutiles. Il faut d’abord attaquer le problème à la base (paramètres, nourritures, nettoyage… entretien correcte quoi !) !!!

© Texte : Jeely pour AQUA débutant

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophilie et après avoir fermé mon forum "AQUA débutant" sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que un forum à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum et je me dis que ça peut toujours et encore, aider quelqu'un. Toutefois, cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup avec le temps. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s