Le Cleithracara maronii

Appelé aussi « Acara maronii »

maronii

Merci à Fabien Naneix Photo source « Maronii femelle »

 

On l’appelle communément cichlidé « Trou de serrure » (à cause de sa marque sur l’arrière du corps qui peut ressembler à la forme d’un trou de serrure ou juste à un point) ou encore « Acara maronii ».
Le Cleithracara maronii est originaire d’Amérique du Sud. Réparti particulièrement au nord du continent sud-américain, sur les territoires du Vénézuela, de la Guyane, du Surinam et de la Guyane Française.

Le Cleithracara maronii en Guyane Française…

Le Maroni est un fleuve d’Amérique du Sud. On l’appelle Itany quand il prend sa source dans les Monts Tumuc-Humac au Suriname, et s’appelle le Lawa lors de sa confluence avec l’Inini, et enfin se nomme Maroni lors de sa réunion à Grand-Santi avec le fleuve Tapanahoni.
Le fleuve et ses îlots étant surinamais, la rive droite fait office de frontière entre la Guyane et le Suriname jusqu’à son embouchure commune avec le fleuve Mana.
Il a une longueur de 520 km et son bassin s’étend sur 65 830 km2, il se jette dans l’océan Atlantique.

Le Maroni est une voie de communication devenue quasi indispensable vers les communes intérieures de la Guyane. La pirogue reste donc le principal moyen de transport de la région. Tout au long de son cour se succèdent villages Bushinengué (Boni, Djukas, Paramaccans, Saramacas) et Amérindiens (Lokonos, Kali’nas, Wayanas).

Plusieurs îles et de nombreux rapides appelés « sauts » en Guyane jalonnent son cours. On dénombre environ 90 sauts.

En réalité….

Il serait peut-être bon de rappeler que C. maronii est une appellation trompeuse, car l’espèce ne se rencontre pas vraiment dans le cours principal du fleuve Maroni mais dans les petits affluents de bien moindre importance et à priori dans l’ensemble des fleuves entre l’Oyapock à l’est et le delta de l’Orénoque à l’ouest (avec des doutes sur l’Oyapock et l’Essequibo). Ce sont des espèces de ruisseaux lents au pH assez acide comme ici :

rivdescascades_7

Photo source (Merci à Fabien Naneix) : AGANNKOY

Principalement retrouvé dans le bas des fleuves, dans des zones peu profondes comme des ruisseaux ci-dessus habités de bois mort et donc à faible courant. On y retrouve cependant une eau très limpide.

Description 

Le Mâle mesure environ 10 cm et la femelle 10 cm également.
Les Cleithracara maronii ont une une couleur crème à brun foncé. Lorsqu’il est stressé il change de couleur pour prendre un aspect irrégulier de brun moyen à foncé au niveau de sa robe.

La nageoire caudale et anale est en principe plus longue et pointue chez le mâle que la femelle. Une bande noire traverse l’oeil du maronii
Si il ressent le danger il adapte sa coloration à son environnement en se plaquant contre le bois.

Maintenance

Il est mieux de prévoir un bac d’au moins 200/250L pour plusieurs spécimens.
Température de 25 à 30 degrés (26 pour la reproduction)
pH de 6 à 7,5
GH de 2 à 25
Vit 4 à 6 ans

C’est un poisson vraiment très timide et il peut perdre tout son éclat s’il est stressé. Il deviendra alors terne et tacheté.
C’est un cichlidé calme voir craintif même, mais par-contre il est très respectueux des plantes et du décor de votre bac.
Il est donc possible de bien planter votre bac, mais n’oubliez pas de lui donner beaucoup de cachettes où il pourra se réfugier lors de stress.
On pourra y mettre des racines de tourbières et rajouter des feuilles de chênes ou encore feuille de Catappa.
On pourra le maintenir avec des poissons très calmes tout comme lui.
Il est important de garder une eau très propre.

Nourriture

Omnivore : larves d’insectes et petits crustacés. Il Apprécie beaucoup les proies vivantes.

Reproduction

Il est ovipare. Un couple pond environ 300/400 oeufs sur une pierre plate généralement. Les parents vont surveiller et ventiler les oeufs qui éclosent au bout de 3 à 5 jours.
Le frai peut être surveillé par les parents durant plusieurs semaines.
Il faudra donner des infusoires aux alevins puis des tubifex et des nauplies d’artémias quelques jours après .
Attention les parents peuvent facilement manger les oeufs s’ils manquent d’expérience.

© Texte : framboizz pour AQUA débutant
© Remerciements à « Fabien Naneix » pour les photos publiées de cet article sur AQUA débutant et le complément d’informations sur l’environnement de l’espèce : AGANNKOY est une mine d’informations sur les espèces et la nature du plateau guyanais.
Vous pouvez également vous procurer le magnifique livre de l’Association Française de Cichlidophiles (AFC) « La Guyane française et ses cichlidés »
Voir ici la Vidéo du livre publiée sur La Guyane française, sa faune piscicole, sa biodiversité…

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophile et après avoir fermé mon forum AQUA débutant sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que les forums à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum, et je me dis que ça peut toujours et encore aider quelqu'un. Toutefois cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s