Poisson Arc-en-ciel (Iriatherina werneri)

Iriatherina werneri
Le Poisson Arc-en-ciel

Le mâle à gauche et la femelle à droite avec quelques oeufs encore collés sous le ventre

Photo source

Son habitat naturel..

Décrit de «Merauke, Irian Jaya, en Indonésie», qui correspond de nos jours à Merauke Regency, province de Papouasie, en Indonésie, sur l’île de Nouvelle-Guinée. Il est retrouvé le long d’une section mais relativement courte de la côte sud de la Nouvelle-Guinée, entre Merauke et l’embouchure de la rivière Fly à travers la frontière en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et dans le second bassin versant où il a été enregistré à plus de 500 km à l’intérieur. Les populations sont également connues des lacs de Bosset et Kala.
En Australie il est présent dans de nombreux bassins fluviaux de la péninsule du Cap York, État du Queensland, ainsi que le Territoire du Nord à l’ouest, y compris la zone humide d’Arafura en Terre d’Arnhem.

L’espèce montre une nette préférence pour les cours d’eau lents, les marais d’eau douce, les lagunes et autres billabongs (endroits inondés suivant les saisons ou un bras de rivière n’amenant nulle part d’autre) contenant de l’eau claire et une abondance de macrophyte.

Il est plus couramment retrouvé dans un habitat de végétation dense avec moins de 1,50 m de profondeur dont fréquemment on y retrouve des nénuphars flottant.
Une gamme de température de 22 à 32 degrés et un pH de 5.2 à 7.5 ont été enregistrées sur place.

Bachsten Lilies

Photo source

Description

Les poissons présentent des différences de couleurs et aussi de morphologie de la nageoire selon la localité d’origine, mais les exemples sauvages sont pratiquement tous inconnus de l’aquariophilie.
Chez le mâle, la nageoire dorsale est plus grande et colorée, en comparaison de la femelle.
Le mâle mesure 5 cm et la femelle 4 cm. Il fait partie de la famille des Melanotaeniidés.

Bien que cette espèce est largement produite sur une échelle commerciale conçue pour l’aquariophilie, elle reste toutefois assez délicate avec certaines exigences de soins plutôt spécifiques.
Le frai a lieu pendant les mois chauds de l’année dans le milieu naturel.

Maintenance

A maintenir par 10 sujets dans un volume de 54 litres minimum (60 cm de façade).

Attention on ne vise jamais les extrêmes des paramètres de l’eau pour une maintenance à long terme mais plutôt la moyenne, ceci est valable pour toutes les espèces de poissons

Température de 22 à 30 degrés – idéalement 24/25 degrés pour du long terme
pH de 5 à 8 – idéalement 6,8 à 7
GH de 5 à 14 – idéalement 6 à 8
Son espérance de vie est de 2 à 3 ans dans les valeurs moyennes et une bonne maintenance.
Il est impératif de faire au moins un changement d’eau de l’ordre de 20% par semaine pour maintenir une propreté de l’eau du bac.

Dans l’aquarium il est intéressant de faire un ajout de quelques plantes flottantes avec un peu de bois flotté.
Si vous souhaitez avoir de la reproduction tout en laissant faire la nature dans votre bac, l’ajout d’une mousse aquatique à feuilles fines telle que Taxiphylum sp. est très intéressante.

La filtration du bac n’a pas besoin d’être particulièrement forte car Iriatherina werneri vit principalement dans les eaux lentes et pourrait s’y sentir mal, si il y a un courant trop rapide.
Attention, toutefois il est important de ne pas ajouter ce poisson dans un aquarium biologiquement immature car il peut être sensible aux fluctuations de la chimie de l’eau, il est indispensable que le bac soit déjà très bien rodé. 

C’est une espèce très calme. Iriatherina werneri ne convient pas pour un grand aquarium communautaire car il est facilement supplanté pour la nourriture et ses longues nageoires (surtout pour les mâle matures) peuvent être pincées à par certaines espèces communes.
Il vaut mieux qu’il soit plutôt maintenu seul, ou bien avec des poissons ayant une taille comparable et qui soient compatibles comme par exemple le Pseudomugil spp..

Si la géographie du biotope pour vous n’est pas un problème, et que vous avez le volume adapté pour faire un communautaire orienté autour de Iriatherina werneri (bac de 120 ou 250 litres), on pourra les mettre alors sans problème avec MicrodevarioDanionella, EirmotusTrigonostigmaCorydoras nains, des petits loricaridés commeOtocinclus spp., mais aussi des crevettes genre Caridina et Neocaridina conviennent également.

On les maintiendra par 10 spécimens pas moins. Les mâles vont de ce fait afficher leurs plus jolies couleurs, et auront également un comportement fascinant étant donné qu’ils seront en concurrence avec d’autres mâles, afin attirer l’attention des femelles.
Il faudrait pouvoir prendre un mâle pour trois femelles.

Nourriture

Il se nourrit de phytoplancton flottant ou suspendu, de diatomées (algues marron) et d’autres zooplancton dans la nature.

Dans l’aquarium, il faudra lui proposer des aliments d’une taille adaptée pour sa petite bouche.
Idéalement une grande partie de l’alimentation devrait comprendre des aliments vivants tels que : des daphnies, des nauplies d’artémias, des micros-vers, des vers grindal etc..
Les aliments secs sont également acceptés mais ne doivent absolument pas être la seule source de nourriture.
L’important étant, et pour toutes les espèces de poissons, de varier la nourriture et d’offrir une nourriture de qualité..

Reproduction

Un mâle peut aussi s’accoupler avec plusieurs femelles au cours d’une seule journée, et la ponte se poursuit habituellement pendant les heures de lumière du jour, et pendant les périodes chaudes.
Le mâle va alors arborer ses plus belles couleurs afin de plaire à ses dames..
Une femelle répondant aux avances d’un mâle, choisira un site de ponte, généralement des racines, des plantes flottantes ou un bouquet de végétation à feuilles fines, et signifie au mâle qu’elle l’a fait en y restant sur place.
Une femelle est capable de déposer quelques œufs par jour, pendant une période de plusieurs jours. L’éclosion a lieu environ 7 jours après la ponte.

On peut toujours séparer un couple dans un bac de reproduction avec un biotope adéquat pour avoir plus de chance d’une ponte réussie, car en principe les parents mangent les oeufs, c’est tout à fait possible.

Mais, en laissant faire la nature, il n’est pas rare de voir quelques survivants se balader quelque temps après une ponte, surtout si le bac est bien planté avec des espèces à feuilles fines, car certains oeufs échappent à l’attention et à l’appétit des parents.
On peut aussi parfois croire qu’il n’y a pas eu de réussite de ponte, car les alvins Iriatherina werneri font partie des plus petits de tous les alvins des poissons en aquariophilie d’eau douce, mais si on regarde bien la surface de l’eau, on peut alors les voir nager tout de même.

©Texte : AQUA débutant

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophile et après avoir fermé mon forum AQUA débutant sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que les forums à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum, et je me dis que ça peut toujours et encore aider quelqu'un. Toutefois cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s