Nez Rouge du Rio Negro (Hemigrammus bleheri)

Hemigrammus bleheri
Le Nez Rouge du Rio Negro

hemigrammus bleheri

Habitat naturel..

On le retrouve au Rio Meta et Rio Negro, en Colombie et au Brésil.
Son habitat est : les rivières d’eau noire et les affluents. L’eau de ces biotopes est généralement ambrée, avec des tanins dû à la décomposition de la matière organique des végétaux, ce qui la rend effectivement très acide.

Rivière d’eau noire de Rio Negro
eau -noire -rio -negro
Description

Il fait partie de la famille des characidés.
Adulte il mesure environ 4 à 5 cm, les femelles sont plus rondes que les mâles une fois adulte.
Hemigrammus bleheri est l’espèce la plus couramment vendue sous le nom de nez rouge.

Attention il y a des espèces également qui ont été produites par les éleveurs commerciaux et que l’on retrouve de temps en temps dans les commerces mais qui ne ressemble pas tout à fait à la forme originale, exemple le Hemigrammus bleheri var. « Golden » qui parfois est vendu simplement sous le nom de Hemigrammus bleheri mais même adulte n’aura jamais les couleurs attendues par l’aquariophile.

Attention à ne pas confondre avec Hemigrammus rhodostomus ou encore Petitella georgiae car la forme naturelle est très similaire.
H. bleheri est le seul, où la couleur rouge du nez s’étend au-delà de la branchie..
Le montant de la coloration rouge sur les 2 autres espèces est comparable, même si il a tendance à être un peu plus léger dans le ton sur l’espèce : P. georgiae. Ce facteur seul, ne peut pas être utilisé pour identifier avec certitude une espèce.
Cependant, si les poissons ne sont pas en bon état de santé, ou sont en état de stress, ​​la couleur rouge peut s’estomper considérablement. Cela est particulièrement vrai pour H. bleheri .

La deuxième chose à bien observer est le pédoncule caudal des poissons, en effet, les 3 espèces possèdent une tache sombre au-dessus du pédoncule caudal , mais seuls, les Hemigrammus en possèdent une en bas. Si la tache de fond est absente, vous êtes probablement en présence de Petitella.

La troisième chose à bien observer, est la ligne s’étendant latéralement à partir du centre de la nageoire caudale, elle représente une sorte de bande dans le corps du poisson. Cela est assez large pour P. georgiae , étroite pour H. rhodostomus et quasi non-existante pour notre H. bleheri .
Par une combinaison de ces facteurs et surtout de la patience et de l’observation, vous devriez être en mesure d’identifier H. bleheri. Les espèces se distinguent aussi d’autres manières comme par exemple : la structure de la nageoire caudale un peu différente, ainsi que celle de l’anale qui se termine plus fine par exemple..

Comme tous les Hemigrammus, le statut taxonomique de l’espèce est actuellement « Sedis Incertae », ce qui signifie « incertain ». Le genre est actuellement utilisé comme une sorte de « fourre-tout » pour plus de 70 espèces de petits characidés. La plupart des experts s’accordent à dire qu’une révision complète est nécessaire.
A l’issue de cette révision, il est fort probable que de nombreuses espèces seront placées dans de nouveaux, ou différents genres. A suivre…

Maintenance

A partir d’un volume de 100 litres minimum (avec 100 cm de façade) pour 10/12 sujets, car c’est un très bon nageur.

C’est un poisson grégaire, il est à maintenir par 10 sujets minimum, pour voir le banc qui se déplace ensemble du plus bel effet, d’avoir un comportement plus naturel de l’espèce, des poissons en meilleurs santé qui sont moins stressés que maintenus en un plus petit groupe.

pH: 5,5/7,0 (attention au-delà les couleurs du poisson risquent de se décolorer)
GH : 3 à 8
Température : 23 à 26 degrés
Espérance de vie : 4/5 ans environ

Attention aussi à la propreté de l’eau, ils sont très sensibles aux nitrates et donc le bac à impérativement besoin d’un renouvellement de l’eau chaque semaine de l’ordre de 10 à 20%, afin de diluer les nitrates accumulés au long de la semaine.

Pour un biotope parfait, utilisez un sable de Loire ou de rivière, ajoutez quelques branches de bois flotté, quelques racines.
On peut également pour simuler l’habitat naturel, ajouter quelques poignées de feuilles séchées (Hêtre ou des feuilles de Chêne ou encore de Catappa, mais n’oubliez pas de les retirer avant qu’elle ne pourrissent et souillent l’eau de votre bac).
Un bac bien planté est également rassurant pour cette espèce.

Il est recommandé d’ajouter un peu de tourbe dans la filtration pour ambrer un peu l’eau, afin de récréer un peu le milieu naturel.
L’éclairage demandé pour cette espèce est faible.
Avec toutes ces conditions réunies, votre banc de Nez Rouge de Rio Négro, vous rendra toute sa beauté..

C’est une espèce très tranquille qui ne rivalise pas bien avec des poissons remuants. C’est donc à éviter.

Idéalement, il préférable de les maintenir avec d’autres espèces du Sud-Américains, telles que : d’autres Hemigrammusou Hyphessobryconpoissons crayon, cichlidés nains comme les ApistogrammaCorydoras et petits Loricaridés. Dans un plus grand bac communautaire ,on peut aussi combiner avec des petits Rasboras, des Anabantoïdes et cichlidés nains ouest-africains tels que les Pelvicachromis.
De nombreux amateurs de Discus combinent leur population avec un banc de Hemigrammus bleheri pour le rendu esthétique de l’aquarium.

Nourriture

Omnivore il accepte tous les aliments qu’on lui offre.
Il ne faut pas oublier cependant qu’il a une petite bouche et donc les aliments doivent être petits.
Un mélange de paillettes et granulés secs, et de petits aliments vivants et congelés sont acceptés.
Nous le répétons à pratiquement chaque fiche, mais l’important, est de donner une nourriture de qualité mais surtout, de varier la nourriture pour leur santé et leurs couleurs.

Reproduction

Les adultes mangent leurs oeufs, il est toutefois possible de les reproduire, mais alors il faut le faire dans un bac séparé.

Il peut arriver d’avoir un ou deux qui soit sauver dans un bac communautaire, c’est assez rare. Dans le bac communautaire les adultes pondent sur des plantes assez fines. Pour réussir réellement une reproduction il faut la provoquer.

Il faudra vous choisir un groupe de reproducteur de 5 ou 6 sujets. Les placer dans un bac de 60 à 80 litres avec de la mousse de Java, un éclairage plutôt très faible au départ.
Après la ponte, il est impératif de retirer les adultes du bac. Laisser incuber les œufs dans l’obscurité totale sinon il n’y aura pas de naissance et les oeufs vont pourrir car ils sont sensibles à la lumière.
Il faudra éclairer le bac à nouveau, au bout de 30 à 35 heures environ après la ponte.

Les alvins vont commencer à manger vers le 5e jour. On peut donner des infusoires, ou encore de la poudre pour alvins, puis on passera aux nauplies artémias. Les couleurs vont apparaitre au bout d’un mois environ et la maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 6 à 8 mois.

©Texte : AQUA débutant

 

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophilie et après avoir fermé mon forum "AQUA débutant" sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que un forum à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum et je me dis que ça peut toujours et encore, aider quelqu'un. Toutefois, cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup avec le temps. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s