Corydoras Melini

Corydoras-melini

Photo source

Habitat Naturel

Petit Corydoras originaire des affluents des rios Negro, Caquetá qui se trouvent dans le bassin amazonien et de l’Orénoque au nord-ouest du Brésil et du centre-est de la Colombie. Il est connu depuis le rio Uaupés et son affluent le rio Tiquié dans le système nègre, le Río Orteguaza dans le bassin du Caquetá et le Río Losada (haut Río Guaviare) dans le bassin versant de l’Orénoque.

Contrairement à la majorité de la littérature sur les aquariums, il ne semble pas avoir été collecté dans le bassin versant de Río Meta, bien qu’il se produise dans le département de Meta, en Colombie.

La localité type est Jauareté  qui se trouve à la sortie des Rio Papuri dans le Rio Uaupés.

Il vit dans des affluents d’eaux noires immaculées et des zones de forêts inondées où l’eau est typiquement tachée de produits chimiques organiques.

Ces habitats contiennent généralement de l’eau de couleur thé avec une très faible dureté détectable, une faible conductivité et un pH de 4,0 à 6,0, avec d’autres poissons comprenant de petits characidés, des lebiasinidés et des cichlidés nains du genre Apistogramma.

Description et comportement

Cette espèce fait partie d’un certain nombre de congénères originaires de la région de Rio Negro qui possèdent un motif de couleur avec une barre oblique noire le long de la surface dorsale du corps. Ce groupe est : C. adolfoi , C. burgessi ,  C. davidsandsi ,  C. duplicareus ,  C. imitator ,  C. melini et  C. serratus.

Pour le Corydoras melini,  cette barre se divise en deux au-dessus du pédoncule caudal, une caractéristique partagée uniquement avec C. davidsandsi . Pour  le distinguer, il faut bien regarder la robe, on aperçoit alors nettement des petites marques sombres supplémentaires sur les flancs, bien repérables que n’a pas C.davidsandsi.

Il n’est pas rare de trouver les deux espèces mélangées dans les bacs. Il peut être vendu sous le nom de l’un ou l’autre sans qu’on s’en aperçoive vraiment au premier coup d’oeil. Parfois appelé sous le nom commun de « faux bandit« , ou encore « corydoras bandit » bien que attention, d’autres espèces différentes sont appelées comme ça et souvent, c’est la confusion au sein même du magasin d’aquariophilie .

Les femelles sont en générale plus grosses que les mâles surtout quand elles sont gravides.

Adulte il mesure 4 à 5/6 cm max.

Maintenance

On les mettra en groupe de 6 sujets minimum dans un bac de 72 litres pour le minimum du volume qui peut convenir.
pH : 4 à 7 (de préférence il faut viser les 5.5/6 pour du long terme).
GH : 5 à 10 pour du long terme également.
Température : de 20 à 26 (ne pas prendre les extrêmes, c’est à titre de situation temporaire qu’elles sont indiquées, le mieux étant de  24/25 pour du long terme).

On y mettra un substrat de sable fin, bien que le gravier rond soit une alternative acceptable à condition de rester scrupuleusement propre.
Pour le décor on choisit un peu comme on veut, il est cependant interessant d’y introduire des racines, des pierres non calcaire qui pourraient servir de refuge, beaucoup de plantes c’est mieux, mais surtout de rajouter une litière de feuilles pour recréer un peu leur milieu naturel.

La filtration ne sera pas trop puissante.

Nourriture

Ils sont omnivores et accepteront la plupart des aliments séchés au fond du bac, pastilles pour poissons de fond,  ainsi que de petites variétés vivantes et congelées telles que des vers rouges des Tubifex, des artémias etc..

En aucun cas, le Corydoras quelle que soit l’espèce, peut survivre avec des « restes » d’autres habitants de l’aquarium ou encore les voir comme « l’équipe de nettoyage » de l’aquarium comme je peux parfois entendre,  attention ils en mourraient et de faim, ce qui est vraiment horrible. Ils ont vraiment besoin d’une nourriture avec des aliments de bonne qualité et surtout variés au même titre que les autres habitants de votre bac, et ne feront jamais le nettoyage du sol de votre bac comme on peut parfois le dire, c’est totalement faux ! même si ils mangeront quelques restes au sol.

Reproduction

Souvent ça se fait tout seul dans le bac sans aucune intervention, surtout si le bac est bien planté et qu’il y a beaucoup de cachettes.

Les œufs sont souvent déposés sur les vitres de l’aquarium ou encore des plantes, plus rarement aux racines, mais ça peut arriver.

La plupart des éleveurs ajoutent quelques gouttes de bleu de méthylène ou un ou deux cônes d’aulne à cet endroit afin d’empêcher, le développement d’un champignon sur les oeufs.

L’incubation dure normalement 3 à 4 jours et une fois que les alevins ont complètement absorbé leur sac vitellin, ils peuvent accepter de petits aliments vivants tels que des nauplies d’artémias ou des cachets de fond écrasés finement.

©AQUA débutant

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophilie et après avoir fermé mon forum "AQUA débutant" sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que un forum à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum et je me dis que ça peut toujours et encore, aider quelqu'un. Toutefois, cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup avec le temps. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s