Tétra Pristella (Pristella maxillaris)

Le Pristella maxillaris
Le Tétra Pristella ou Chardonneret d’eau

Pristella-maxillaris

Photo source

Son habitat naturel..

Originaire des eaux côtières du Venezuela, Guyana, Suriname, Guyane française et le nord du Brésil.
Vous avez peu de chances de voir un poisson sauvage en vente en magasin d’aquariophilie.
En raison de sa popularité, il est commercialement reproduit en grand nombre pour le commerce.

Pendant la saison sèche, il habite les ruisseaux et les affluents d’eau claire. Lorsque les pluies arrivent, il se déplace dans les zones inondées de la savane où il se reproduit, dans la végétation submergée.

Description 

Il mesure adulte environ 4 à 4,5 cm. Il fait partie de la famille des Characidés.

Adultes, les femelles sont généralement plus grandes et nettement plus trapues que les mâles.
C’est un poisson très vendu pour l’aquariophilie, on le retrouve dans beaucoup de magasins spécialisés.
Il est de nature calme.
On retrouve actuellement une sélection produite par l’homme qui est de couleur « or ». C’est souche disponible qui est en fait un poisson semi-albinos. Les soins sont sensiblement les mêmes que pour la forme standard.

Actuellement, les seules espèces dans le genre sont parfois vendues sous différents noms communs comme : « Tétra Pristella » ou encore « chardonneret d’eau ».

Sa robe est plutôt translucide, jaunâtre, il possède des nageoires de couleurs noires et jaunes et sa nageoire caudale est rouge.

Maintenance

A partir d’un volume de 54 litres pour le minimum.
Minimum par 8 ou 10 spécimens.
Température : de 22 à 28 degrés (attention à ne jamais les maintenir à long terme dans les deux extrêmes)
pH : 6 à 7,5
GH : de 5 à 8

Idéalement on peut le maintenir avec d’autres espèces sud-américaines, comme d’autres petits tétras, des poissons crayons, des cichlidés nains comme ApistogrammaCorydoras et petits Loricaridés.
Dans un plus grand bac communautaire, il peut être combiné avec des petits Rasborasdes viviparesloches,Anabantidés et cichlidés nains ouest-africains tels que des Pelvicachromis.

Pour un biotope idéal..
Le sol du bac sera constitué d’un sable de rivière (genre sable de loire) on pourra ajouter quelques branches de bois flotté. Quelques poignées de feuilles séchées (feuilles de hêtre séchées est un bon choix ou feuille de Catappa ou encore, feuilles de chêne séchées) qui viendront reproduire un peu le biotope naturel dans lequel se trouve le Pristella maxillaire.

Les plantes aquatiques ne sont pas une caractéristique de cette espèce dans la nature où il est retrouvé. Mais évidemment pour le côté esthétique on peut toujours en rajouter. On va alors privilégier les plantes à feuilles fines.

Un chaussette de tourbe peut être ajoutée à la filtration afin d’aider à la simulation des conditions d’eau noire retrouvé dans son espace naturel. l’Éclairage sera assez faible. Dans ces conditions, toute la beauté de cette espèce sera révélée.

Alimentation

Dans la nature il est micro-prédateur, il se nourrit principalement de petits invertébrés. Dans l’aquarium, il s’avère qu’il mange de tout.
Il faudra alors le nourrir avec un mélange de flocons séchés et granulés, ainsi que de petites nourritures vivantes et congelées telles que les daphnies ou Artemias .
L’important étant, et nous le répétons à chaque fiche, de diversifier la nourriture, et de donner une nourriture de qualité !

Reproduction

Il se reproduit pendant la saison des pluies quand l’eau est naturellement plus douce et plus acide, donc une valeur vers inférieure dans la fourchette, est préférable si vous essayez de le reproduire.

L’eau doit idéalement être douce et acide avec un de pH 5.5 à 6.5.
Filtrer l’eau avec de la tourbe est utile pour la reproduction, tout comme l’utilisation de l’eau osmosée et une petite filtration dans un bac de reproduction pour avoir plus de chance de réussite.

Les adultes mangent les oeufs, on doit donc retirer les parents dés que les œufs sont vus dans le bac de reproduction.
Ceux-ci éclosent en 24-36 heures, les alvins ont une nage libre 3 à 4 jours plus tard.
Ils seront nourris par infusoires dans un premier temps et ensuite on pourra donner des nauplies d’artémias.
Attention, les deux œufs et alevins sont sensibles à la lumière dans les premiers stades de la vie. Le bac d’élevage doit être maintenu dans l’obscurité totale si possible.

Dans un bac communautaire il y a moins de chance de réussite mais, il est toutefois possible de voir un alvin se balader qui a échappé à toute prédation du bac, c’est loin d’être impossible d’ailleurs.

©Texte : AQUA débutant

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophile et après avoir fermé mon forum AQUA débutant sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que les forums à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum, et je me dis que ça peut toujours et encore aider quelqu'un. Toutefois cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s