Les Aspidoras

Les Aspidoras

Aspidoras cf. TaurusAspidoras taurus

Photo source

Les Aspidoras, un poisson plein de vivacité…

Très facile à maintenir en aquarium, ce n’est pas son apparence ici qui compte, mais son débordement d’activité; de plus, il se reproduit très facilement, un poisson pas compliqué, mais trop peu rencontré dans nos aquariums..

Les Aspidoras sont des poissons très intéressants à regarder vivre dans un bac, par leur comportement, exemple : l’Aspidoras cf. Taurus mesure de 4,5/5,5cm souvent appelé « Aspidoras menezesi » qui est l’espèce la plus rencontrée du genre et répandue en aquariophilie actuellement.

Les Aspidoras spp. ressemblent vraiment à leur cousin bien plus populaire que eux, « le Corydoras »; et sont malheureusement encore peu proposés à la vente, et donc peu rencontrés dans nos bacs.
Dommage c’est un poisson très intéressant à commander à son magasin (tous ne vont pas savoir vous le trouver) ou à acheter en bourse par exemple, ou à un particulier (plus simple pour trouver), car il se reproduit vraiment très bien en aquarium.

On ne dénombre pas moins de 20 espèces décrites cependant. L’espèce la plus répandue reste celle décrite comme « Aspidoras menezesi » car elle se reproduit vraiment très bien en aquarium. Il est parfois possible aussi de rencontrer en vente « d’Aspidoras depinnai », « A. poecilus », et « A. spilotus » qui se reproduisent tout aussi bien.
On peut aussi aujourd’hui rencontrer « Aspidoras sp. Black Fin » ou appelé « CW052 » devenu également populaire des amateurs d’aspidoras .
« Aspidoras pauciradiatus » de 3 à 3,5cm que l’on trouve facilement maintenant, car le plus importé; mais il s’agirait en réalité d’un Corydoras et non d’un Aspidoras.

Aspidoras pauciradiatus qui serait en réalité un corydoras, à suivre..
Aspidoras pauciradiatus
Des espèces fortement menacées de disparition sont : « Aspidoras eurycephalus » (espèce un peu plus exigeante que les autres).
Aspidoras sp. « Black Phantom » ou encore appelé « C35 », ne se reproduit pas très bien et c’est une espèce assez délicate, elle sera donc certainement de moins en moins importée et risque de disparaître complétement au fil du temps de nos bacs .Il y a malheureusement quelques espèces en voie de disparition complète actuellement, tel que le « A. microgalaeus », « A. raimudi » et « A. virgulatus » qui sont apparemment complètement disparus du circuit aquariophile.

Ils adorent s’enfouir dans le sol..

Les Aspidoras spp. sont des poissons grégaires, il est donc préférable d’acquérir un petit groupe de 6 par exemple en aménageant le fond du bac de sable fin plutôt, tel que du sable de loire, car ils aiment non seulement fouiller le sol, mais aussi ils s’enfouissent parfois complètement dedans.
Il faut donc absolument éviter de blesser leurs fins barbillons avec un sol trop coupant comme le quartz noir par exemple, qui est souvent fabriqué à base de verre.

Comment le maintenir..

Dans la nature Aspidoras spp. se retrouve dans les cours d’eau relativement simple, au débit plus ou moins rapide.
On peut cependant observer en aquarium, qu’ils aiment le courant fort qu’ils traversent sans encombre. Il faudra en tenir compte si vous choisissez cette espèce. Attention toutefois au courant d’un système air-lift pour la filtration (pompe à exhausteur), car ils traversent sans problème et peuvent se retrouver coincés derrière le filtre.
Afin d’éviter ce désagrément, il faudra placer l’évacuation du système air-lift légèrement au-dessus de la surface de l’eau ou placer une grille pour empêcher le passage des poissons.

Le pH doit se situer entre 5,5 et 7,5; la température doit impérativement se situer entre 22 et 27 degrés pour le maximum, un bac de 54 litres pour les plus petites espèces d’entre eux peut suffire, évidemment, au plus le bac est important au niveau du volume, au mieux ils seront à l’aise car ils aiment bouger.
Ils se cachent souvent sous une pierre ou à l’ombre d’une branche dans un bac plutôt bien planté.

Pour la nourriture c’est un peu comme les corydoras, des cachets de fond sont très bien acceptés, des artémias etc.. la nourriture vivante ou congelée est parfaite.

Il arrive parfois que les Aspidoras sont emportés par une maladie des tâches rouges.
L’évolution de la maladie se stoppe avec des antibiotiques mais cela reste tout de même encore assez méconnue.
Évitez surtout une surpopulation dans le bac, et bien sûr une qualité de l’eau correcte.

Mes Corydoras sterbaï ont été confrontés à une une maladie qui a démarré de la même manière apparemment en 2007, qui m’a décimé en quelques temps complètement le groupe, sauf un seul à survécu sur le tout le groupe acheté au même endroit, que j’ai d’ailleurs encore aujourd’hui avec un autre groupe, et qui n’a plus jamais présenté de maladie jusque maintenant, par contre juste après ces tâches rouges, mes corydoras ont présenté un mucus important au-dessus des tâches rouges du départ, à voir ci-dessous l’apparence de la maladie :
imgp1049ho2

imgp1047ek8.jpg

Reproduction..

La reproduction de cette espèce est identique à leurs cousins Corydoras spp. mais nettement plus rentable que ces derniers.
Le mâle poursuit frénétiquement la femelle pendant la parade, il féconde ensuite les oeufs que la femelle va déposer sous une feuille, une vitre ou autre.. attention l’Aspidoras aime déposer les oeufs sur un support où le courant de l’eau est important.
A 26 degrés les oeufs vont mettre trois jours environ pour éclore et donner naissance à des Aspidoras miniatures qui commenceront à se nourrir une fois que leur sac vitellin sera résorbé (environ trois jours aussi).
Vous pourrez alors commencer à donner à manger de la poudre d’alvins ou cachets écrasés, ou encore nauplies d’artémias.

Espérons qu’à l’avenir nous le rencontrerons plus souvent dans vos bacs, c’est un poisson très très intéressant et facile de maintenance, faites plutôt les bourses où les particuliers pour vous en procurer.

©Texte framboizz pour AQUA débutant

Auteur : framboizz

Passionnée d'aquariophile et après avoir fermé mon forum AQUA débutant sur la toile après 15 ans, car il faut bien dire que les forums à notre époque ce n'est plus ce qui marche réellement. J'ai donc voulu ouvrir ce blog pour ne pas perdre le travail des articles que j'ai fait sur le forum, et je me dis que ça peut toujours et encore aider quelqu'un. Toutefois cela sera plus facile à gérer qu'un forum où les gens ne participaient plus beaucoup. Soyez donc les bienvenu(e)s sur mon blog qui a le même nom que le forum AQUA débutant, bonne lecture et n'hésitez pas à mettre des commentaires..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s