Crevette Alpheus Cyanoteles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photo Source

Habitat naturel

En 1996 A. cyanoteles a été de nouveau décrite par Yeo&Ng.

L’habitat type de cette espèce est l’hydrosystème du Sungkai Tementang et du Sungkai Selangi à Johor, au sud de la Malaisie. Elle serait cependant présente sur l’ensemble de la péninsule de Malaisie.

A l’heure actuelle on pense que si, il y a une limite et seulement si ; ce serait le fleuve au Sud de la Thaïlande, le Mae Nam Tapi qui pourrait être la limite de l’aire de distribution.. A suivre..

Son habitat se trouve dans les zones argileuses où elle construit des terriers prés des berges entre la végétation et les racines. Elle est surtout retrouvée dans les cours moyens des rivières.

Description et comportement

Adulte elle mesure environ 4.5 cm.
Fait partie de la famille des Alphéidés.

Alpheus cyanoteles est une « crevette pistolet » et non une « mante » comme on peut le lire un peu partout, qui vit uniquement en eau douce et serait d’ailleurs la seule espèce de « crevette pistolet » à vivre dans cette région du monde.

On dit également d’elle que c’est une écrevisse, cependant ce n’est pas le cas, c’est bien une crevette même si elle possède des pinces.

En effet, cette espèce de crevette possède une paire de pince qui lui sert à se défendre et capturer ses proies. Toutefois, une seule d’entre elles est fortement développée et l’on considère même qu’elle est hypertrophiée. La morphologie caractéristique de la pince a valu le nom de « crevette pistolet » à cette Alpheus. C’est une arme redoutable qui lui sert à effrayer les prédateurs ou ennemis, mais surtout à capturer ses proies.

Mais pourquoi dit-on crevette pistolet ?
Voici la petite histoire.. La crevette pistolet n’utilise pas toujours sa grosse pince, mais lorsqu’elle va le faire, celle-ci va produire une bulle de cavitation qui implose assez violemment assommant sa proie et la détonation produite par ce bruit, ressemble à un coup de feu de pistolet. D’où ce nom, de « crevette pistolet ». Chez Alpheus cyanoteles particulièrement, ce bruit ressemble à s’y méprendre à un bris de vitre d’aquarium. Surprenant quand on l’entend..

Les crevettes pistolets vivent en général  dans la mer ou encore dans des eaux saumâtres. Certaines d’entre-elles cependant vivent aussi en eau douce ce qui est le cas de notre jolie et interessante crevette Alpheus cyanoteles.

Attention à ne pas mettre deux mâles Alpheus cyanoteles dans un bac trop étroit, ils vont se bagarrer et l’un des deux, ou voir les deux même, vont perdre leurs pinces dans des combats.

Le dimorphisme sexuel est essentiellement marqué par la présence de l’appendice masculin et l’appendice interne situé à droite de l’endopode de la deuxième paire de pléopodes (pattes nageuses) chez le mâle. L’observation peut se faire uniquement à l’aide d’une loupe binoculaire.

Cette crevette a une couleur de fond plutôt beige/bleuté avec des ponctuations très fines allant du brun au rose. Les segments qui constituent l’abdomen sont bordés d’une ligne bleu marine et blanche ce qui donne un petit aspect tigré sur le dos.

Le telson et les uropodes (segments de la queue) arborent de magnifiques ocelles jaunes et bleu marine entourés de liserés blancs/gris foncés qui ressemblent à des ailes de papillon..

Maintenance

Un trio dans un volume de 72 litres je dirais, vraiment pas moins.

pH :  autour des 6 allant jusque 7
KH :  3 -17
Température : 24 à 27 C° maxi (25 étant l’idéal)

Il est préférable d’éviter de les faire cohabiter avec d’autres espèces de crevettes à cause de la prédation. Attention aussi à ne pas les mélanger avec des espèces plus grandes car l’effet inverse pourrait alors se produire et elles deviendraient elles, victimes de prédation surtout en période de mue.

Le décor est très important, il devra être composé de sable fin pour le sol, de nombreuses cachettes doivent être prévues également (galets, roches, racines etc..).
Cette crevette creuse un petit terrier au pied d’une roche ou encore peut s’approprier un tube de terre cuite (type tube de ponte à Loricariidés).

Pour les plantes on peut mettre de la Blyxa sp,  de la Cryptocoryne spp., ce sont celles que l’on retrouve dans son biotope naturel.

Bon à savoir : elles ont besoin d’un bac très bien entretenu !
Les changements d’eau devront être fait régulièrement car elle ne supporte pas bien les nitrates ni les polluants. Attention aux produits anti-algues également.

Elles peuvent même venir vous voir et ne sont pas farouches du tout, pendant que vous faites l’entretien de leur bac.

Attention de les introduire dans le bac uniquement si celui-ci est bien mature, car vous pourriez avoir de la perte, et surtout, il faudra faire une acclimatation bien en douceur, c’est à dire sur plusieurs heures..
Malgré tout cela, il est malheureusement toujours possible et sans raison, après quelques jours d’avoir des pertes..

Nourriture

On peut toutefois leur donner des comprimés, des paillettes, de la nourriture congelée telle que : artémias, daphnies, vers de vase. Dans le milieu naturel, elles s’alimentent de petits poissons et de petits invertébrés..

Reproduction

L’élevage en aquarium est possible, mais la difficulté majeure reste toutefois la cohabitation de plusieurs spécimens dans le même bac et ensuite dans la formation d’un couple qui s’accorde mais aussi qui s’accouple.. Ce c’est pas gagné mais elles sont très interessantes si on réussi à les garder..

©AQUA débutant

Crevette Pinocchio

Crevette Pinocchio
(Caridina gracilirostris)
graci.jpg
— La Caridina gracilirostris appelée communément « Crevette Pinocchio » ou encore « Crevette à nez rouge » est une crevette de l’espèce Caridina dont les zoés nécessitent un passage obligatoire en eau saumâtre pour la reproduction.
Sa robe est transparente avec quelques endroits rouges au niveau de la queue qui peuvent être de divers densités suivant les sujets, appelée Pinocchio car elle possède un très long rostre qui nous rappelle le nez de Pinocchio.
Cette crevette va supporter de quelques semaines à trois mois maximum une maintenance en eau douce mais pas beaucoup plus, si elle ne passe pas en eau saumâtre elle a de forte chance de mourir après quelques mois de maintenance.

— Son comportement est assez timide au départ de sa maintenance, mais laisse place par la suite si elle maintenue à plusieurs de la même espèce, à une observation des plus intéressantes.
Cette crevette peut se poser partout sur les plantes même hautes, se tient parfois à l’envers sur une plante avec la tête en bas, et parfois se donne à la nage libre partout dans le bac ce qui donne un joli spectacle dans le bac, un peu comme la Caridina Japonica en pleine euphorie au moment de la reproduction.
Elles peuvent parfois aussi s’attaquer aux plantes présentent dans le bac.

— La nourriture, comme pour toutes les autres crevettes du type caridina, légumes, congelés, granulés etc… Ne délaisse pas non plus une feuille séchée d’ortie, donné à l’occasion.

— Cette crevette mesure pour les mâle environ 3,5 cm et pour les femelles 4 cm
— La température se situe entre 20 et 28 degrés
— PH : 6,5 à 7,5
— GH : 8 à 15
— l’espérance de vie est de une année
— Maintenance de cette crevette, conseillée en eau saumâtre plutôt que en eau douce (5g de sel par litre d’eau.)

— Pour la reproduction, elle ne pourra pas être faite en eau douce, comme pour les caridina japonica, les zoés ont un besoin de passage en eau saumâtre, par contre toutes les huit semaines environ, la femelle portera des oeufs de couleur verte.

© Texte : AQUA débutant
© Photo : PhotoJP

Crevette Mandarine

Crevette Mandarine
( ex Crevette Caridina cf. propinqua)
Renommée dernièrement : Caridina thambipillai
img_1610.jpg
— la Crevette Caridina cf. propinqua, appelée communément « Crevette Mandarine » « Caridina sp Mandarine » de couleur orange prononcée pour le fond, un corps en transparence ponctué de traits et de points, pouvant aller du rouge au brun.

l’Espèce vient d’être renommée « Caridina thambipillai »

Les femelles comme la plupart des espèces de crevettes, sont un peu plus grandes que les mâles.

— Elle se sent plus en sécurité et à l’aise dans un bac bien planté, comme la plupart des crevettes.
Cette crevette aime beaucoup se retrouver sur la mousse de java.

— La femelle mesure au alentour des 3 cm
— Le mâle lui mesure au alentour de 2 à 2,5 cm

— PH : 6,5 à 8
— GH : 6 à 15

— La température se situe entre 20 à 25 degrés pour cette espèce.
— Comme pour toutes les crevettes, elle accepte les légumes, le congelé, et les aliments pour crevettes…

Il vient d’être établi qu’un passage en eau salée pour le développement des larves est nécessaire d’après les recherches faites sur cette espèce par les scientifiques qui viennent d’ailleurs la renommer en Caridina thambipillai

© Texte : AQUA débutant
© Photo : PhotoJP

Crevette Bambou

Crevette Bambou
(Crevette Atyopsis moluccensis)
img_2610
— La crevette Atyopsis moluccensis appelée communément « Crevette Bambou »ou « Crevette Cuivrée » est une crevette amphidrome,le développement larvaire se fait par passage en eau salée.
Elle appartient au genre Atyopsis.
C’est une crevette dite filtreuse, c’est à dire : à l’aide de ses soies déployées en éventail, elle va pouvoir capturer les micro-particules de nourriture qui se trouvent dans le courant de l’eau du bac.

— Attention cette crevette est souvent confondue avec l’Atyopsis Spinipes qui est pourtant une espèce bien différente de Atyopsis moluccensis mais vendu sous le nom de Crevette Bambou également, elle est pourtant moins colorée.
C’est donc une espèce détritivore comme un peu toutes les autres crevettes, mais à la particularité d’être filtreuse également.

— le mâle comme la femelle mesure aux alentours des 8 cm, mais elle est un peu plus grande que le mâle.

— PH : 6,5 à 7,5
— GH : 6 à 15
— La température est conseillée de 22 à 28 degrés

— Elle a une espérance de vie de 2 ans

— Pour la nourriture comme pour les autres crevettes, à varier le plus possible, légumes, granulés, congelé etc…

— Pour la reproduction, elle sera comme pour les Caridina Japonica, le développement larvaire devra se faire en eau salée, aucune reproduction à terme en bac d’eau douce ne sera possible.

© Texte : AQUA débutant
© Photo : PhotoJP

Crevette Crystal Black

Crevette Crystal black
(Caridina cf Cantonensis)

img_7811

— La crevette Crystal Black appelée également « Black Diamond », « Crystal Noire »…Est une crevette noire de 2 à 2,5 cm qui possède des bandes blanches plus ou moins larges, le long de la robe, et suivant la prononciation de blanc, le grade de la crevette devient de plus en plus important et recherché par les passionnés.
C’est évidemment une crevette qui provient d’une sélection.

— Les femelles sont plus grandes que les mâles pour cette espèce.

— La crystal black se sent bien dans un eau entre 18 et 25 degrés.

— PH de 6,5 à 7
— GH de 7 à 13

— L’espérance de vie serait de moins de 20 mois pour cette espèce.

— Cette crevette fait l’objet de sélection de plus en plus précise et poussée pour les amateurs de grades, et bien évidemment, cela rend l’espèce déjà sélectionnée au départ, de plus en plus fragile aux paramètres du bac.

— Pour faire de la reproduction de crevettes Crystal Black, un bac spécifique sera préférable et comme pour toutes les crevettes, un bac bien planté.
Les femelles garderont les oeufs jusque maturités, c’est à dire, entre 30 et 40 jours, avant de libérer les zoés (larves).
La reproduction n’est pas toujours évidente, parfois, après quelques jours de la ponte, les larves disparaissent du bac, on pense que cela pourrait être dû aux paramètres du bac, ce qui n’est pas encore très bien connu à ce jour pour faire de la reproduction ou peut être également, à cause de la sélection intensive de cette variété qui la rendrait bien plus fragile pour que les zoés parviennent à se développer.
Il est possible de provoquer la reproduction, en baissant la température à 18 degrés pendant plusieurs semaines et remonter ensuite aux alentours de 25 degrés.

— Au niveau nourriture, elle mangera, les artémias congelés, granulés spéciales crevettes, cachet de fond, légumes tel que : rondelle de courgette, lamelle de carotte crue, rondelle de concombre, brocolis etc…. A retirer après 24h maximum de l’aquarium si il en reste, pour éviter une pollution du bac.

© Texte : AQUA débutant
© Photo : PhotoJP

Crevette Tigrée

Crevette Tigrée
Caridina cf. cantonensis tiger (Crevette tigrée)
img_7811.jpg
PH : 6,5 à 7
GH : 8 à 15
Température : 20 à 24 degrés
Taille : 3 cm pour les femelles, 2,5 cm pour les mâles
Espérance de vie : de 18 à 24 mois–Le pléon (l’abdomen) est de couleur transparente, recouvert de rayures 6 à 7, de couleur noir, marron foncé.
En général, les espèces de tigrées ont les extrémités (uropode et bout du céphalothorax) de couleur orangée.– Cette crevette est grégaire, elles seront bien mieux en banc d’une dizaine de la même espèce.

— La reproduction devrait être aisée, puisque ces crevettes ne nécessitent pas un passage en eau salée et ne passe pas par le stade larvaire, on dit qu’elles sont dulçaquicoles.
La femelle portera une trentaine d’oeufs pour une période d’incubation de 4 à 6 semaines et peut regrainer tous les deux à trois mois, les petits seront matures sexuellement à l’âge de 4 mois environ.
La stimulation peut être augmentée en baissant la température jusque 18 degrés pendant quelques semaines puis en la remontant vers 21 à 22 degrés.

— Au plus la température est élevée dans le bac, au plus les mues se rapprochent et moins d’espérance de vie auront vos crevettes, pour ma part dans ces espèces de crevettes, 21 degrés est une bonne température.

© Texte : AQUA débutant
© Photo : PhotoJP pour AQUA débutant

Crevette Atya Gabonensis

Crevette Atya Gabonensis

atya

Appelée aussi : Crevette cuivrée, bleu du Gabon, Crevette balai (à cause de ses soies aux Péréiopodes )

PH : 6 à 8
GH : 6 à 20
Température : 24 à 28 degrés le maxi
Taille adulte : 14 cm aussi bien pour le mâle que pour la femelle
Espérance de vie : 2 ans

— D’origine de l’Afrique de l’Ouest, ou encore de l’Amérique du Sud, cette crevette filtre les aliments par les Péréiopodes (pattes ambulatoires)qui comportent des soies en éventails filtrantes.

— C’est une espèce de crevette pacifique et timide même.

— Nous appelons ses éventails « des soies » qu’elle peut déployer justement en éventail pour capturer des particules de nourriture en suspension dans l’eau.

— Le fond de coloration est bleue ou gris et parfois blanc (souvent annonciateur d’une mue à venir).

— Elle aime les fort courant dans l’eau ou elle peut facilement filtrer les particules de nourritures, les cachettes telles que pierres où elle peut se cacher dessous, ou encore noix de coco.

— Attention à chaque mue, elle devient quasiment toute blanche.

— Une fois bien installée dans votre bac, elle se cachera bien moins la journée tel que le dit la légende, et se baladera volontiers dans tout le bac même en pleine journée.
— Cette crevette est grégaire, minimum 4 crevettes dans un bac de 200 litres.

— La reproduction de cette espèce passe par un état larvaire et ensuite en milieu salé, il n’y a donc pas de reproduction dans un bac d’eau douce.

— Elle peut facilement cohabiter avec des poissons de petites espèces sans aucun problème.

© Textes :  AQUA débutant
© Photo : PhotoJP