Apistogramma Personata

8beb62a6984ddb3a2ff9bd60d72a5ce0

Photo source

Habitat naturel

Il est d’origine de Mitu, ville de Colombie .

On le retrouve dans des biotopes d’eaux noires, avec un très faible débit, presque stationnaire même. Ce sont des lieux avec de l’eau claire quand même, mais avec une nuance brunâtre à cause des substances humiques présentes. Le fond de la rivière est souvent recouvert d’une abondance de racines, de branches avec un lit de feuilles qui forment de nombreuses cachettes, et celà constitue un excellent environnement pour diverses formes de crevettes et d’insectes qui serviront de nourriture aux poissons et à leurs alevins. Très peu de plantes sont présentes dans ce biotope. L’eau est douce et un peu acide. 

Description et comportement

Il fait partie de la famille des Cichlidés d’Amérique du Sud.

Il y a pas mal de discussions autour de cette espèce, selon Uwe Römer, spécialiste du genre, il pourrait s’agir d’Apistogramma Brevis, mais les études sont trop restreintes pour l’affirmer. A suivre..

Il n’est pas facile de voir la différence entre les sexes lorsque les poissons sont encore jeunes.. Le mâle deviendra plus grand que la femelle avec le temps, et il aura aussi une plus forte machoire aux lèvres élargies.
Il possède également une nageoire dorsale en forme de crête avec des rayons durs et effilés.
Adulte il mesure un maximum de 7 cm maximum.
Sa robe est jaunâtre avec des reflets un peu bleutés à l’arrière du corps, et quelques bandes grisâtres et verticales que l’on voit apparaître plus ou moins, selon son humeur..
Sur le pédoncule on aperçoit un ocelle noir.

La femelle est souvent plus jaune que le mâle.

On en retrouve en moyenne un seul par mètre carré dans la nature, il est important qu’il ait de l’espace, car dans la nature les mâles font de grandes distances pour trouver des femelles.

Maintenance

Température entre 25 et 28 dégrés
pH : 5,5 à 7
KH : 3
GH exact : ? si vous maintenez cette espèce, n’hésitez pas à nous communiquer votre GH de maintenance.

A maintenir dans un aquarium de 72 litres au minimum pour un couple par ex, sinon prévoir plus grand, bien entendu.

Si on souhaite faire un biotope, idéalement on pourra mettre des feuilles de Catappa ou de chêne par ex, ce qui donnera une eau ambrée et un fond humique, afin de recréer un habitat naturel. On va pouvoir aussi réduire la circulation de l’eau qui doit être assez lente.
Plusieurs cachettes doivent être présentes faites de racines, petites branches ou pierres non calcaires.
On ne mettra surtout pas un éclairage intense, mais plutôt faible à moyen.
On fera aussi régulièrement des changements d’eau .

Il est possible de mettre plusieurs groupes d’individus si l’aquarium est assez grand au niveau du volume et on fera alors, des zones bien distinctes pour la tranquilité de chacun.

Alimentation

Dans la nature, ils mangent de petits insectes aquatiques qu’ils trouvent dans l’eau ou des petites crevettes  dans la substance humique du fond de la rivière. En aquarium, ils consomment tous les  types d’aliments en flocons ou granulés. Vous pouvez également donner régulièrement des larves de moustiques, des artémias et d’autres aliments en congelés, mais également de la nourriture vivante c’est encore mieux. Un régime prolongé avec de la nourriture sèche n’est pas recommandé. L’important étant de bien varier la nourriture avec des aliments de bonne qualité surtout.

Reproduction

Les œufs sont déposés au plafond des grottes et les femelles vont s’occuper des oeufs et des larves. (à donner des artémias fraîchement écloses au départ)

Attention ! toutefois si vous introduisez plusieurs groupes dans un trop petit aquarium ils peuvent se battre jusqu’à la mort. Il est donc important de ne pas mettre plus d’un couple dans un petit aquarium.

©AQUA débutant

Centromochlus Perugiae

Centromochlus-perugiae-725x483

Photo source

Habitat naturel..

Il est d’origine de la région du fleuve Pucallpa au Pérou.
Il vit principalement dans des cours d’eau rapides de rivières qui se situent autour des rives. On le retrouve dans la nature sur du sable sans aucune végétation.

Description et comportement

Il a une forme typique du genre : son corps est allongé et trapu, sa robe est blanche tachetée de jolies tâches noires tigrées. Ses nageoires pectorales et dorsales sont épineuses. On note également une nageoire adipeuse. Ses yeux et sa bouche sont plutôt larges.

Il fait partie de la famille des Auchenipteridés. Adulte il mesure environ 10 cm.
Les femelles sont beaucoup plus rondes que les mâles lorsqu’elles sont gravides et les mâles ont une nageoire anale étendue avec un gonopode.

Maintenance

On le maintiendra dans un bac de au moins 150 litres.
pH : 6.5 (dans la nature on le retrouve de 4 à 8 de pH) mais il peut facilement s’adapter en aquarium dans des valeurs neutre à 7 par ex.
GH : 5/8
Température : 24 à 28C° (25 à 26) étant parfait pour du long terme.

On va prévoir de nombreuses cachettes avec des racines des tubes (plastique ou en terre), le substrat sera évidemment du sable.

Le soir ils sortent pour se nourrir, on peut y laisser une lampe avec une couleur rouge ou un Led simulant la lune car ce poisson ne peut pas voir les ondes de couleur rouge.
Il est possible de le maintenir avec des petits poissons sans soucis, sauf avec des alevins.
Il serait donc judicieux pour le maintenir à long terme, de l’introduire dans un biotope Sud-Américain avec des Tétras, des Cichlidés nains et d’autres Poissons-Chats paisibles tels que, des Corydoras sp. et petits Loricaridés . Il est totalement passif envers ses congènères, et est également heureux, même lorsqu’il est conservé seul ou en groupe.

Nourriture

Insectivore dans la nature, mais dans les aquariums, il adore des aliments vivants et congelés tels que des vers de vase, vers de terre, larves de moustiques etc., ainsi que les aliments séchés. Ajouter de la nourriture après que le bac s’éteint pour vous assurer qu’il puisse manger ( il prèfère se nourrir dans le sombre) .
Toutefois on fera attention à ne pas suralimenter, car il est très gourmand et cela pourrait nuire à sa santé.
La nourriture serat surtout bien variée et de très bonne qualité.

Reproduction

C’est toujours possible, mais dans un bac d’ensemble (communautaire) il faut avouer que c’est peu probable. Toutefois si on aperçoit des alevins il faut absolument les mettre dans un bac de reproduction à part, avec du sable et des plantes flottantes. Dans un bac bien cyclé évidemment.
Un petit poisson chat très mignon, qui est malheureusement rarement conservé dans des conditions idéales. Quand il est bien maintenu comme il se doit, c’est un plaisir de l’observer car il se nourrit près de la surface de l’eau, en s’amusant dans le courant de l’eau. Il a été reclassé et placé dans le genre Centromochlus en 1998.

 

© AQUA débutant