Killi Pachypanchax Sakaramyi

0be30e7a46332322629f2252d5efd743

Photo Source

Habitat Naturel..

La localité type est la Rivière Sakaramy au village de Sakaramy, à environ 30 kilomètres au sud d’Antsiranana (Diego Suarez),  Madagascar, à une altitude de 500 mètres, la rivière Sakaramy est un affluent de la rivière Sahakazoambany, à l’extrémité nord de Madagascar.

Les populations locales disent qu’il a déjà été vu au nord et au massif d’Ambohitra une formation volcanique à la pointe nord de Madagascar mais, les seules populations fluviales restantes sont limitées à une courte portion de la rivière Sakaramy entre Ambohitra (alias Joffreville) et le village de Sakaramy, ainsi que le cours supérieur de la rivière Antongombato adjacente.

Il est également censé se reproduire dans certains lacs de cratères de basse altitude, notamment «Farihy Texier» et «Farihy Fantany», mais plus rien n’à été prélevé à cet endroit depuis les années 1950.

La majorité de la population d’origine a déjà disparu du fait de l’introduction d’espèces envahissantes telles que « Gambusia holbrooki » et « Poecilia reticulata » de plus, la déforestation en cours du massif d’Ambohitra et le détournement de la source de la rivière Sakaramy pour un usage domestique des habitants, participent grandement à sa disparition..

Leurs habitats fluviaux sont constitués de ruisseaux à haut gradient coulant sous un couvert forestier intact et dégradé, caractérisés par des tronçons à écoulement rapide avec des piscines intermittentes plus profondes et immobiles. Les poissons sont présents dans les deux, mais sont plus abondants dans ces derniers.

L’eau a tendance à être complètement transparente sans matière en suspension ni colorée par les tanins avec une température de l’eau qui se mesure entre 20,5 et 22,0 ° C avec pH entre 7,2 et 7,5 et une conductivité entre 58,0 et 75,0 μS / cm2,  ainsi qu’un GH entre 2 et 4.

Dans le milieu naturel les substrats sont rocheux, on retrouve des galets arrondis et de gros rochers intermittents avec des branches gorgées d’eau, une caractéristique commune.

Dans le Sakaramy, aucune plante aquatique n’a été observée, mais dans le bassin supérieur d’Antongombato la plante de dentelle de Madagascar, Aponogeton madagascariensis, une Podostemonaceae non identifiée et une jacinthe d’eau exotique, Eichornia crassipes sont présentes.

Les juvéniles vivent dans des zones marginales peu profondes avec des adultes en eau plus profonde et dans la partie supérieure de la rivière Sakaramy et aucune autre espèce de poisson n’a été enregistrée.

Description et comportement

Il fait partie de la famille des Aplocheilidés. C’est un killi.
Adulte il mesure 7,5 cm environ

Le corps du mâle est rouge orangé avec des écailles dorées par endroit.
Le haut du dos et la tête sont gris foncé. Les nageoires dorsale et caudale sont rougeâtres, les autres sont grises, légèrement striées de noir.  Les femelles sont gris claires.

Maintenance

On le maintiendra dans un aquarium de 80 litres au minimum et en trio uniquement, avec aucun autre poisson dans le bac.

Température : 20  à 25 °C

pH : 7,2
KH : 2
GH : 3

On pourra alors décorer le bac avec des roches, mais surtout non calcaires. On y rajoutera des plantes : Anubias spp., Aponnogeton fenestralis et en surface on pourra rajouter de la Ceratopteris spp. qui donnera au trio un couvert végétal rassurant.

Alimentation

Des proies vivantes sont le menu idéal des killis : Artémias, Larve de moustiques, Daphnies, Cyclops, et ensuite on pourra mettre du congelé de bonne qualité, la nourriture sèche pourra éventuellement venir mais en dernier et ne pas représenter le repas quotidien.

Reproduction

Les femelles sont plus petites rebondies à maturité et fortement courtisées par les mâles. L’espèce ovipare et non annuelle va pondre dans les plantes et au-dessus du sol. Une reproduction dans un bac bien décoré est tout à fait possible. On peut toujours voir quelques alevins survivre à la prédation des parents.

©AQUA débutant

Le Barbus Rayé (Enteromius Fasciolatus)

9438706295_fc0b8927c0_b

Photo Source

Habitat naturel..

D’origine de l’Afrique Ouest. Son aire de répartition va du sud de la RDC, Botswana, Zambie à l’Angola.

Description et comportement

Il fait partie de la famille des Cyprinidés. Communément appelé « Barbus rayé »
Attention plusieurs espèces de barbus se vendent sous  le nom de « barbus rayé »..
Adulte il mesure 5 cm
Le fond de la coloration est rougeâtre pour les mâles, et verdâtre pour les femelles. La robe montre une bonne dizaine de barres noires verticales.

La couleur des mâles s’intensifie lors du frai. Les femelles gravides présentent un ventre d’apparence gonflé.

Maintenance

6 sujets minimum dans un bac de 80 litres.
Température : de 22 à 25°C
pH : 6,5
GH : 10

Les mâles pourchassent les femelles. C’est un poisson qui se déplace assez rapidement et qui a donc besoin d’un espace minimum pour être heureux.

On pourra rajouter des espèces de petites tailles ou mieux faire un bac régional avec des Epiplatys annulatus, Neolebias ssp., Lepidarchus adonis, Ladigesia roloffi, Nannocharax batesii.
Au-delà de 200 litres, on pourra l’associer à des Cichlidés nains du genre Pelvicachromis.
Dans le bac on pourra mettre de la mousse de Java ou/et de la Bolbitis Heudelotii ou des Anubias  qui offriront des abris.

Alimentation

Les premiers jours on apportera une nourriture congelée de très bonne qualité, (car ce sont souvent des sujets sauvages) ensuite on pourra distribuer une nourriture sèche ou en comprimés. Les nourritures seront à varier par la suite.

Reproduction

La reproduction sera assez délicate. On place deux mâles et trois/quatre femelles dans un bac spécifique équipé d’une grille pour protéger les oeufs des parents.

L’eau est douce et acide, filtrée sur tourbe. Les oeufs, une cinquantaine bien souvent, sont de petite taille et éclosent en 36 h à 26 C°. Au bout de quatre jours, les alevins nagent librement et auront donc besoin d’infusoires les premiers jours, puis on passera aux Nauplies d’artémias.

©AQUA débutant

Oryzias Nigrimas

(Oryzias nigrimas) 1f

Photo Source

Habitat Naturel..

Il est d’origine du Lac Poso à L’île de Sulawesi.
Ce Lac est composé d’une eau alcaline mais assez douce, et de plus l’eau est très propre.

Le Lac Poso a un pH de 8,1, un GH de 5, une température de 27,7 C° avec une profondeur de 450 mètres et une surface de 323 km².

Description et comportement

C’est une espèce de petite taille, maxi 5 cm adulte.
Il fait partie de la famille des Adrianichthyidae. C’est un killi.

Il possède une robe de couleur grise avec un oeil bleuté, les mâles deviennent noirs pendant les parades nuptiales et pendant les intimidations entre-eux.

Les femelles sont toujours plus ternes que les mâles.

La nageoire anale dont les rayons allongés sont typique du genre, est légérement fumée.

Il vit prés de la surface de l’eau.
Les nombreuses bagarres des mâles sont sans aucune conséquence, c’est plutôt une sorte d’intimidation.

Maintenance

On y mettra pas moins de 8 individus dans un bac de 80 litres au minimum.

pH : 7,5 à 8,5
KH : 5
GH : 5 -12
Température de 27 à 28 C°

L’aquarium sera bien planté, on mettra surtout des plantes à feuilles fines et des plantes de surfaces.
Il est toutefois préférable de faire un bac spécifique pour eux. Si on souhaite faire un bac plutôt régional on pourra y introduire quelques escargots du genre Tylomelania et si le bac est grand on peut rajouter des Telmatherina bonti.
Il faudra une température assez élevée et des conditions qui restent stables toute l’année.

Dans la nature l’eau est très propre, il faudra donc maintenir le bac avec une eau bien propre et donc faire des changements réguliers. On surveillera également que le taux de nitrates ne dépasse pas les 20 au plus haut, sachant que 10 serait parfait.

Nourriture

Dans la nature c’est une espèce insectivore, au départ il vaut mieux commencer à leur donner une nourriture vivante  le temps de l’acclimatation, c’est à dire : larves de moustiques, daphniescyclopes, artemias..  et en congelé également, et peu à peu ils vont s’habituer à une nourriture plus sèche, mais il faudra garder à l’idée qu’il est important de donner du vivant et du congelé également tout au long de leur vie..  et évidemment une nourriture de bonne qualité pour qu’il garde une très bonne santé et de jolies couleurs.

Reproduction

Pour le moment nous avons très peu d’informations à son sujet, c’est une espèce encore très rare à trouver aujourd’hui en vente ou en bourse, bien que elle fut diffusée en France pour la première fois en 2017 par Aquaterra Diffusion, mais aucun retour sur la reproduction réussie aujourd’hui n’a été remontée pour le moment, mais comme les autres killis un pondeur d’oeufs.. à suivre pour plus de précisions sur la reproduction de ce killi..

 

©AQUA débutant