Didiplis Diandra

plantes-invitro-hortilab-didiplis-diandra

Photo source

Description

C’est une plante amphibie qui se trouve dans des eaux peu profondes. On peut l’observer en situation immergée ou encore émergée, le long des rives des cours-d’eau.

Elle est d’origine de l’Amérique du Nord et de l’Amérique Centrale.

Elle est composée de tiges ramifiées qui portent des feuilles linéaires, sessiles, opposées et alternes, étroitement lancéolées de 10 à 25 mm de long pour 2 à 2,5 mm de large.
Elle fait partie de la famille des Lythracées.

Tout dépendra de l’intensité lumineuse, elle peut varier du vert émeraude au rouge-orangé plutôt pourpre.

Sa fleur axillaire isolée présente quatre sépales triangulaires du vert au rouge suivant la luminosité bien entendu.

Maintenance

Température de l’eau 22 à 26 C°
pH : 5,5 à 7,5
Engrais : oui + fer chélaté et CO2
Eclairage : Intense
Hauteur : 10 à 30 cm
Croissance : Moyenne

On l’installera en petit groupe d’une vingtaine de tiges (à planter tige par tige en laissant quelques centimètres d’espace entre chaque afin que la lumière puisse pénétrer jusqu’aux pieds des tiges), c’est une plante que l’on peut mettre aussi bien sur un côté du bac en avant plan, ou la mettre en arrière plan également.

C’est une plante qui a besoin d’une lumière intense et un apport de CO2 pour se developer de façon optimale.

Mise en place dans un bac avec les bonnes conditions, elle va fournir des pousses à pointes rougeâtres qui vont former un très joli contraste avec le vert de la végétation du bac. Elle a besoin aussi d’être plantée dans un substrat riche.

Multiplication

On multiplie la plante par bouturage de tête.

 

! Attention aux algues filamenteuses, elle peut vite en être envahie en cas de soucis d’algues dans le bac. (si elle a été cultivée de façon emergée attention la tige peut se briser facilement. Il faut un moment avant que la plante s’adapte de façon immergée. Peut être attendre de la planter dans le décor définitif).

 

©AQUA débutant

Rotala wallichii

rotala_wallichii.jpg

Photo source

Description

La Rotala wallichii est une plante à tige palustre, d’une longueur de 35 à 45 cm, la tige est plutôt brunâtre, marquée d’un léger sillon. Les feuilles sont disposées en verticilles et changent de morphe suivant leur forme de culture.
Émergées, elles sont de forme linéaires et de couleur vert olive, de 1 cm de long pour 1,5/2 cm de large.
Elle fait partie de la famille des de Lythraceae .

Immergées, elles sont pennatiformes, rouge brunâtre, jusque 2,5/3 cm de long et plus abondantes que la culture émergée..
La fleur solitaire est de couleur rosée. Elle est portée par un court pédoncule.

Elle est d’origine du Sud-Est asiatique, du Nord-est de l’inde jusqu’en Malaisie. On la retrouve dans les zones marécageuses et les petits cours d’eau.

Maintenance

Température de 22 à 28 degrés
pH de 5 à 7
GH de 1 à 13
Éclairage : intense
C02 : indispensable
Sol nutritif : indispensable
Engrais liquide : recommandé

Attention elle est délicate, mais idéale pour réaliser des massifs colorés dans un beau bac planté.
Elle ne développera sa couleur particulière que si les conditions de lumière en quantité et qualité, sont au rendez-vous à sa maintenance.
On conseillera un sol nutritif avec un apport de C02, et par la suite, un engrais liquide est fortement conseillé.
C’est une plante d’eau douce et acide.
Attention à ne pas la mettre dans un bac ou les espèces de poissons sont herbivores, sinon elle sera broutée et abimée.

Attention de bien la planter espacée entre chaque tige, afin que la lumière parvienne jusqu’au pied.
L’idéal, est d’en faire un massif d’une vingtaine de tiges.
On la bouture en prélevant des pousses latérales qui se développent spontanément.
C’est une plante pour des aquariums de volumes moyens à grands.

Conclusion

En respectant les conditions de culture, la Rotala wallichii donne de très jolis résultats au niveau des massifs.
C’est une plante très décorative qui donne un beau contraste avec les plantes de ton vert.

Attention, elle est sensible aux algues, et surtout si les conditions de culture ne sont pas toutes appliquées.
Évitez de la mettre à côté de plantes à fort développement, sous peine de la voir dépérir.

Plante assez exigeante à cultiver..

©Texte : AQUA débutant

Aponogeton Ulvaceus

aponogeton-ulvaceus-

La famille des Aponogeton compte bien une cinquantaine d’espèces dont une quinzaine sont couramment utilisées en aquariophilie. Leurs feuilles sont très décoratives.
Ces plantes produisent des fleurs magnifiques et se multiplient de façon générale par leurs graines. Certaines conservent leur rythme biologique en ayant une période de repos marquée. 

Description

Aponogeton Ulvaceus appelée couramment feuille de salade, présente un rhizome bulbeux pouvant atteindre 3 cm. Le pétiole mesure jusqu’à 50 cm de long et porte un limbe rubané tendre, translucide, vert pâle, assez fin et étroit à la base de 20 à 50 cm de long sur 3 à 8 cm de large, avec des bords ondulées. Le pédoncule floral mesure jusqu’à 80 cm et s’épaissit sous l’inflorescence constituée de deux épis opposés d’environ 15 cm de longueur, sur lesquels on verra apparaître des fleurs dans les tons jaune.
La maturité des fleurs fécondées commence par la partie inférieure des épis et donnera prés de 500 graines par pied sur environ deux mois de temps.

C’est une plante qui est originaire de Madagascar.Elle colonise les eaux claires, calmes plutôt ensoleillées ou encore ombragées. Il est possible de la rencontrer également en eau vive et en général, jusque 80 cm de profondeur ( en eaux calmes comme en eaux vives). Sa croissance est plutôt rapide et fleurit très facilement.

Maintenance

On la maintien dans un sable riche en substances nutritives. Si il y a un peu de calcaire dans l’eau cela semble ne pas trop poser de problème pour la culture par rapport aux autres espèces du genre.
On peut ajouter des boulettes d’engrais à l’argile aux pieds des plants. Pour une maintenance optimale, on va tout de même préférer une eau douce légèrement acide et surtout bien brassée.
Température de 24 à 27°C.

Prévoir un espace suffisant pour la plantation afin que la lumière puisse pénétrer jusqu’au sol.

Une période de repos est bénéfique même si elle va être au top pendant 3 à 4 ans. On va couper les feuilles et racines en hiver (janvier à mars) et on pourra placer le rhizome dans un pot contenant du sable et de l’eau froide (15°C). Maintenir dans un endroit peu éclairé et pendant une période de deux mois. C’est la période de repos qui lui est profitable.

Conclusion

Attention à réserver uniquement pour les grands bacs. L’endroit de la plantation doit être définit de suite. En effet la plante ne supporte pas très bien les déplacements en dehors de la période de repos. Une hauteur d’eau de au moins 50 cm est nécessaire. Évitez les poissons à tendance herbivore car la plante possède un feuillage tendre.
La planter dés sa réception sans attendre en éliminant les feuilles mortes ou abîmées.

C’est une plante exigeante.

© Texte : AQUA débutant

Tonina fluviatilis

utricularia.jpg

Description

Elle fait partie de la famille des Eriocaulacées et elle est d’origine de Guyane. On la retrouve dans des rivières lentes d’eau noire formant des tapis denses en eau peu profonde. Sa taille adulte est comprise entre 15 à 25 cm.
Principal attrait de Tonina fluviatilis, c’est surtout la forme caractéristique de ses feuilles disposées en couronne spiralée autour de la tige et cela donne une impression et aspect de couronne en forme de petit palmier du plus bel effet.
Ses feuilles peuvent atteindre 3 cm de longueur et varient du vert clair au vert jaunâtre. Tonina fluviatilis comporte une tige épaisse.

Maintenance

Température : 20-28 °C
pH : 5 à 6,5
GH :1 à 5
Eclairage intense
Plante médiane et fond du bac.
Elle est toutefois difficile à cultiver et a besoin d’un sol plutôt léger, d’un sol nutritif acide (enrichi en tourbe sur au moins 6 à 8 cm). L’ajout de CO2 et une fertilisation est obligatoire pour son maintien. Une bonne filtration sera également nécessaire. Attention toutefois elle ne supportera pas des nitrates et des phosphate à zéro… Sa croissance sera plutôt lente.

On la plantera avec un écartement d’au moins 3 cm. Evitez de la faire trop buissonner. Si les tiges deviennent trop longues, On les coupera et on les replantera en bouture. ( prélever des plantes qui se développent le long de la tige).

Conclusion

Grand retour de cette plante surtout pour l’aquascaping, elle a une forme qui est très jolie et apporte un contraste avec les autres plantes. Tonina fluviatilis forma parvifolia est la variété brésilienne de Belem qui a un aspect en forme de parasol et dispose de caractères suffisamment distinctifs pour éviter la confusion avec l’espèce type de Guyane.

Très très jolie plante, mais surtout pour les aquariums très plantés de style aquascaping et surtout une bonne maîtrise de la fertilisation avec un éclairage intense. A ne pas conseiller pour débuter en aquariophilie.

©Texte : AQUA débutant

Utricularia graminifolia

utricularia.jpg

Photo source

Description

De la famille des plantes aquatiques vivaces insectivores, soyez de suite rassuré, elle ne mangera, ni crevette ni escargot.
Cette famille se caractérise notamment par la présence d’outres uniques que portent les plantes.
Les outres de l’espèce se forment peu de temps après la plantation dans l’aquarium.
Les feuilles sont de couleur verte intense.
Son développement en largeur formera un très joli tapis gazonnant.

Maintien

Température de 16 à 28 °C
pH de 6 à 7,5
GH de 4 à 15
KH de 3
Sa taille : de 2 à 5 cm environ
Éclairage : moyen à intense
Préfère le C02
Le substrat sera riche ou il faudra prévoir une fertilisation avec du fer chélate.

Il est préférable de l’acheter en pack de culture sans substrat.
Si la tendance actuelle est de la planter directement dans le sol, il est nettement conseillé de la cultiver accrochée à un support. En effet, sa culture sera plus stable, sa couleur plus vive et une meilleure croissance. Certains producteurs la commercialisent directement fixée sur un support pour ces raisons.

Si la plante se plaît, elle va coloniser le sol ou son support, sous forme de tapis gazonnant.
Il suffira alors de prélever des morceaux de quelques centimètres carrés et de les replanter pour la multiplier.

Attention, la présence d’escargots est à proscrire, car ceux-ci vont dévorer la plante avant qu’elle ne pousse..

Conclusion

Très jolie plante à utiliser dans les bacs plantés ou paysagés, assez exigeante tout de même sur beaucoup de point.
Les aquariophiles qui réalisent des bacs en Aquascaping utilisent très souvent cette plante.
Pour les bacs Nano utilisés pour élever des crevettes, elle est un joli élément de décors et de cachette.

Plante exigeante.

©Texte AQUA débutant

Riccia Fluitans

val04.jpg

C’est une plante qui est très productrice d’oxygène, elle vient d’être redécouverte depuis peu de temps sous la forme immergée surtout pour l’aquascaping afin de constituer de superbes gazons.

Description

Riccia fluitans est présente en Europe, Amérique et Asie.
Elle adore les milieux peu profonds, vaseux et riches en matières organiques. Mais également, aime les eaux stagnantes où on la retrouve en plante flottante.

Les organes végétatifs de cette plante se composent d’un enchevêtrement de branches linéaires, allant du vert clair au vert foncé. Si la plante se plaît, on la retrouve bien active toute l’année.

Exigences :

Un GH de 5 à 7 est apprécié par cette plante qui épanouie dans une eau plutôt douce à neutre avec un PH de 6,5 à 7,5 maxi.
Évidemment elle a besoin de substances nutritives qui lui sont nécessaire à son développement dans nos bac.
Le dioxyde de carbone sera également très apprécié (C02).
Cependant elle n’apprécie pas du tout un taux de nitrate élevé ou un taux de phosphate élevé.
Elle demandera également en version immergée dans nos bac, un éclairage plutôt intense.

Il arrive cependant que sans raison apparente et avec toutes les conditions requises, la Riccia Fluitans disparait mystérieusement, alors qu’à l’origine ce n’est pas une plante hyper compliquée à cultiver si les conditions sont réunies.

L’algue verte est sa pire ennemie qui l’étouffe. De fréquents changements d’eau sont nécessaires et bénéfiques.

Utilisation :

Elle est très appréciée pour ses qualités décoratives en aquascaping surtout et pour ses qualités épuratrices.
Sa culture en mode immergée fixée sur un support par un fil de pêche pas trop serré sur une pierre ou une racine, permet de recomposer un paysage aquatique bien sympathique dans nos bacs.
L’entretien se résume à la tonte de ce tapis vert.

En mode flottante, elle devient le refuge idéal pour les alvins de vivipares ou les nids de bulle des Osphronemidae.

En animalerie on vous propose la Riccia Fluitans conditionnée en sachet, en boite ou sur un support immergé prêt à l’emploi.
Évitez surtout les lots où la plante présente une couleur jaunâtre ce qui serait un signe de souffrance et de difficulté à la faire redémarrer chez vous.

Plante assez exigeante à cultiver.

©Texte : framboizz pour AQUA débutant

Micranthemum umbrosum

umbrosum.jpg

Photo source

Description

Micranthemum umbrosum est une plante à tige à petites feuilles rondes originaire d’origine d’Amérique Centrale, Sud des U.S.A.
De la famille des Marsileceae.

Maintien

Hauteur jusque 15 à 30 cm
Température de 18 à 28°C mais préfère entre 22 et 24°C
pH de 5 à 7
GH de 4 à 12
Demande un éclairage intense pour une bonne croissance
Si un sol nutritif et du C02 présent dans le bac, la croissance sera sublime.
Si pas de sol nutritif, elle peu tenir tout de même dans un sable avec de l’argile ou une fertilisation.
Le C02 est presque indispensable pour la conserver à long terme.
Si le pH dépasse les 7, elle risque de périr rapidement, très sensible aussi aux algues filamenteuses faites donc attention aux nitrates et phosphate présents dans votre bac, cela pourrait être une cause de la perdre facilement.

Conclusion

Très jolie plante, attention aux algues.
Il est possible de la placer en milieu de bac pour la laisser pousser naturellement, où sinon, il faudra bien la tailler régulièrement pour la mettre en premier plan.

Plante exigeante à cultiver.

©Texte : AQUA débutant